Indil, l'envoyé céleste


Terre d'Erébion



 

Partagez | 
 

 Indil, l'envoyé céleste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Indil, l'envoyé céleste    Sam 16 Mai - 1:45


Présentation  
   Du personnage
 

  Prénom & Nom : Indil Fairendel
  Sexe : Mâle
  Âge du personnage : 112 ans (moins d'une vingtaine en apparence)

  Race : Hybride Elfe/Humain (il vieillit comme un elfe, ressemble à un elfe, mais ne parle pas par la pensé et ne peut pas changer sa couleur de peau, son contact avec la nature est aussi moins fusionnel bien que présent.)

  Métier/Rang: Envoyé des dieux (d'après lui-même)
  Factions : Fëanturi

 Arme(s) : Une petite dague qui lui sert juste à se défendre de manière plus ou moins efficace si besoin, car les routes ne sont pas toujours sûres pour les voyageurs.
  Compétence magique : Oui, Peinture Céleste level 3 (voir dons)
 
 
Description
   Physique
 


Indil est assez jeune d'apparence, et cette impression est renforcée par sa petite taille, il fait environ une demie tête de moins que la moyenne des gens de son peuple. De plus, il est de constitution assez fine, avec des membres longs et souples, de petites épaules, un visage fin et bien dessiné. Ses oreilles effilées dépassent de ses longs cheveux d'un blond si particulier qu'il en deviendrait presque argenté. Il aime se les coiffer sommairement, à l'aide de tresses ou de pinces par exemple. Ses yeux sont d'un bleu clair et profond dont les reflets font penser à la surface d'un lac au soleil.
Quand il en a l'occasion, Indil aime décorer sa peau d'arabesques rouges qu'il peint lui-même avec un pinceau fin et un pigment spécial, souvent sur son visage ou ses bras. C'est juste une petite fantaisie, en dehors de cela, il ne porte pas vraiment d'accessoire tels que des bracelets ou autres.
Indil s'habille de vêtements fins et souples, souvent dans les tons blancs, bleus, ou gris, parfois agrémenté de vert ou de marron. Il ne se sépare jamais de sa sacoche qu'il porte en bandoulière et qui contient toutes ses affaires de peinture et de dessin.

Indil:
 

 
Description
   Mentale
 


Le mot qui résumerait le mieux Indil serait sans doute : Idéaliste. En effet, il est encore jeune et n'a pas encore connu les déceptions de la vie, ou alors est-ce simplement sa nature profonde. Indil verra toujours le meilleur et le plus beau, que ce soit chez une personne ou dans une situation donnée. Et on aura beau tenter de lui faire voir les choses autrement, Indil s'obstinera toujours à ne voir que le meilleur. On a l'impression parfois que rien ne l'atteins, il semble être sur son petit nuage, toujours positif et souriant. Et on pourra lui dire les pires méchancetés, lui montrer les pires situations, Indil restera comme cela. Ce comportement insouciant peut parfois être désarmant, voir agaçant. Mais pourtant, Indil est un être vivant comme les autres, sensible, triste parfois. Mais il est profondément attaché à ses croyances et intimement convaincu que ses actes sont bons.

Indil a décidé de vouer sa vie aux dieux. Il ne vénère vraiment qu'une seule déesse, Mewyn, et ce sont les principes de celle-ci qu'il respecte comme ligne de conduite. Mais il est également très attaché aux libertés individuelles. Ainsi il considère que tous les dieux méritent qu'on s'intéresse à eux, qu'ils ont tous un enseignement à apporter et qu'ils ont tous le droit d'exister. Indil est convaincu que son pouvoir étonnent lui a été donné par les dieux eux-mêmes. Il est persuadé que son rôle est d'être leur messager. Il honore donc les dieux par ses dessins d'une qualité incroyable, il les représente avec un telle force, une telle sensibilité que personne ne peut rester insensible devant ses œuvres. Et par ces œuvres, Indil souhaite amener les autres à croire en l'existence et en l'importance des dieux. Il utilise également pour cela sa capacité à interagir avec la réalité. En réparant un pont ou en soignant une blessure grâce à son pouvoir, il accompli ce que beaucoup considère comme un miracle, et comme il se dit envoyé des dieux, alors c'est le pouvoir des dieux qu'on vantera.

Indil admire également toutes les formes de beauté, il considère ses dessins comme un moyen de rendre hommage à la beauté de ce monde, mais aussi de la rendre encore plus parfaite. En effet, comme il peut modifier les paysages à sa guise, il restera parfois des jours au même endroit, retouchant encore et encore son dessin (et donc la réalité garce à son pouvoir). Il ne s'arrête alors que quand il est satisfait et qu'il considère que le paysage ne pourrait pas devenir plus parfait grâce à lui. Les dieux feront alors le reste, car Indil reste humble et considère que la perfection n'est pas mortelle, seuls les dieux sont capables de s'en approcher.

 
Votre
   Histoire
 


Ulan était un humain respecté pour ses faits d'arme dans l'armée, il était marié à Loriale, une elfe qui s'est légèrement écartée des chemins habituellement suivit par les siens. Le couple s'est installé dans la banlieue de Puymirail, où Loriale tient une petite boutique d'herboristerie. Ils ont eu 3 enfants : l'ainée, Caliël a beaucoup pris de sa mère, elle a tout d'une elfe et est très proche de la nature. Aujourd'hui âgée de 127 ans, elle suit sa mère qui lui apprend l'art délicat de l'herboristerie. Indil est 15 ans plus jeune que sa sœur, lui aussi ressemble beaucoup à un elfe. Enfin le plus jeune, Hermen, a 10 ans de moins qu'Indil. Hermen est celui qui ressemble le plus a un humain, il semble vieillir plus vite qu'un elfe normal, même si son espérance de vie reste bien plus élevée que celle d'un simple humain.

Si Ulan a laissé Loriale élevée leur fille comme une elfe, quand Indil est nait, son père a voulu en faire son digne héritier. Il a donc tout fait pour l'élever comme un humain, tout en respectant un minimum le rythme de croissance plus lent des elfes. Ainsi, Indil avait à peine 20 ans (ce qui est très jeune pour un elfe) quand son père commença a lui imposer des courts de combat. Mais l'enfant se montra très peu intéressé, il préférait passé des heures la tête dans les nuages, à observer la nature, et surtout, il adorait dessiner. Tout petit déjà, Indil était autodidacte et réalisait des dessins d'une beauté impressionnante pour son jeune âge. Ulan ne voyait pas d'intérêt à ce que son fils dessine, car il voulait qu'il devinne un grand guerrier comme lui l'était. Finalement, Loriale trancha et Indil fut autoriser à prendre des courts de dessins s'il acceptait de s'entrainer à l'épée. Les choses furent ainsi faîtes, mais malgré l'insistance de son père, Indil ne se montra jamais très assidu en combat. Contrairement à Hermen qui était bien plus proche de leur père et qui suivit le chemin qu'Ulan voulait pour lui.

Indil grandit ainsi, en opposition constante avec son père qui voulait absolument en faire un guerrier, alors que l'enfant n'aspirait qu'à la paix. Indil n'était donc pas très proche de son père et leur discussions étaient souvent houleuses. Ulan voulait que son premier fils prenne exemple sur son frère, qu'il devienne un combattant parce que cela avait toujours était ainsi dans sa famille. Le pire pour Indil était peut-être que son père ne prêtait aucune attention à ses dessins, Ulan considérait ce passe-temps comme futile. Loriale avait beau tempérer son mari, rien n'y fit et la relation entre le père et le fils fut toujours houleuse. Indil aurait simplement voulu que son père le respect comme il était, qu'il n'essai pas de lui imposer ce qu'il devait devenir. L'enfant finissait par dire le contraire de l'adulte juste pour s'opposer à lui. C'est sans doute durant cette partie de sa vie qu'Indil prit conscience de l'importance des libertés individuelles.

Alors qu'Indil avait une quarantaine d'année, sa relation avec son père était au plus mal. Néanmoins, Ulan était vieux, âgé de près de 80 ans, l'humain en était à la fin de sa vie. Loriale, attristée par cette situation demanda à son fils de faire un pas vers son père, que celui-ci ne parte pas le cœur chargé de colère et de remords. Indil accepta, mais décida de le faire à sa manière. Il s'enferma dans sa chambre, qui lui servait aussi d'atelier, et entrepris de dessiner un portrait de son père. Le représentant jeune, avec la force du grand guerrier qu'il était. Indil passa plusieurs jours sur ce dessin et il le chargea de ses sentiments. Finalement satisfait de son travail, le fils alla chercher son père pour qu'il voit son œuvre.

Mais Ulan ne comprit pas le geste symbolique de son fils, une fois de plus il s'énerva, dénigrant tout le travail de son enfant. La dispute qui s'en suivit fut violente, opposant les idées du père à celle du fils. Ulan vénérait Numë, déesse guerrière et protectrice de la vie, mais Indil se sentait plus proche de Mewyn, déesse des arts et de la paix. Ulan exposait ses idées, et son fils lui soutenait qu'admirer la beauté du monde et la représenter, c'était aussi la protéger. Le père et le fils avait les mêmes valeurs, mais une façon différente de les exprimer. Ce n'était pas la première fois qu'ils avaient cette discussion, mais cette fois ce fut plus violent, les mots furent plus durs, trop durs.

Finalement tous deux à bout de souffle d'avoir trop crier, le père laissa son fils presque en pleure dans sa chambre, devant le tableau qu'il s'était tant appliqué à faire, pour rien. Habité d'une colère sans nom, Indil empoigna avec rage un pinceau sur lequel il restait un peu de couleur noire, et il s'en servit pour barré son tableau d'un gros trait sombre qui traversa le torse du portrait d'Ulan. Peu de temps après, alors qu'Indil ruminait encore sa colère devant le tableau gâché, il entendit un hurlement de douleur. Le jeune hybride sauta sur ses pieds pour en comprendre l'origine, apeuré. Il découvrit dans le séjour Ulan, une largue griffure barrant son torse, visiblement apparue de nulle part. Heureusement, le pouvoir d'Indil venant de s'éveiller n'était pas encore très puissant et la blessure était bénigne.

Il ne fallut pas longtemps à Indil et aux siens pour faire le lien avec son geste rageur sur le portrait de l'ancien guerrier. Cela paraissait impossible, et pourtant. Bien sûr, ce pouvoir improbable effraya toute la famille, Indil le premier. Profondément croyante, la famille se tourna alors vers la foie et les dieux pour tenter de trouver une solution. Les prêtres et prêtresses furent bien démunies pour expliqué cet effrayant phénomène. Pourtant, Indil eut la chance de rencontrer Yllas, un artiste humain d'une vingtaine d'année, adorateur de Mewyn et possédant lui aussi le don en dessin. Ayant quelques connaissances en magie, Yllas ne pouvait bien sûr pas expliquer clairement le pouvoir d'Indil, mais il était près à l'aider.

Ainsi Indil devint l'apprenti d'Yllas, si on puis dire vu leurs âges respectifs. A peine trois ans plus tard, Ulan, qui avait maintenant une meilleure relation avec son premier fils, mourut dans son sommeil. Le deuil étreignit le petit cœur d'Indil, mais il ne voulut pas s'apitoyer. Aussi il décida de partir sur les routes avec Yllas, les deux artistes voulant représenter la beauté du monde. Durant près de cinquante ans, ils cheminèrent côtes à côtes, tels deux frères, ou bien un père et son fils peut-être. Car Indil se sentait plus proche d'Yllas qu'il ne l'avait jamais été d'Ulan. Le jeune hybride garde de merveilleux souvenirs de ces années de sa vie et c'est aussi à ce moment, avec l'aide d'Yllas, qu'il apprit le fonctionnement et la maîtrise de son pouvoir. C'est aussi durant cette période qu'Indil commença à penser qu'il était une sorte de messager divin. Des situations où les gens autour de lui crier au miracle se multipliaient, comme lorsqu'il réparait d'un coup de pinceau un pont par exemple.

Finalement, l'âge de l'humain les rattrapa et ils retournèrent à Puymirail pour qu'Yllas puisse reposer son corps vieux de plus de 70 ans. Indil profita encore d'une dizaine d'années aux côtés de son grand ami, mais la mort est immuable. Yllas s'éteignit, laissant un grand vide dans le cœur d'Indil qui eut bien plus de mal à faire son deuil que la première fois. Pourtant, Indil repartit bientôt sur les routes où il chemine encore aujourd'hui. Seul ou accompagné en fonction des occasions, mais toujours souriant, vivant de ses œuvres et les utilisant comme moyen de propagande à la gloire des dieux.
 
Présentation de
   Vos dons/ Vos défauts
 


Don en dessin : Indil dessine très bien et rapidement, il est capable de reproduire fidèlement la réalité et ses dessins peuvent émouvoir ceux qui les regarde.
Pour peindre un paysage ou un portrait en détail et avec de la couleur, Indil mettra environ 5 heures (sauf que comme il est perfectionniste il pourra en réalité y passer plusieurs jours).
Pour dessiner un paysage ou un portait en détail mais sans couleur, Indil prendra environ 3 heures (mais même remarque qu'au dessus, il peut y passer bien plus de temps).
Pour dessiné un simple croquis, Indil mettra moins d'une heure.

Pouvoir : Peinture Céleste, permet d'interagir avec la réalité via la peinture et le dessin. (lvl 3)

Par exemple, Indil va dessiner un paysage, et modifier un élément sur son dessin. Avec beaucoup de concentration l'élément modifié sur le dessin pourra être modifié dans la réalité également.
Indil ne peut modifier qu'un seul élément à la fois, mais un même dessin pourra servir plusieurs fois. Concrètement il peut rajouter/réparer/enlever un objet inanimé dans un paysage. Sur des êtres vivants, il pourra les blesser physiquement, plus ou moins profondément ou au contraire les soigner.

Level 1 : Le dessin de base doit être très réaliste avec le plus de détails possibles, le tout mis en couleur. Le temps de concentration est de 30 minutes et celui de récupération de 2 heures.
Indil pourra alors rajouter/réparer/enlever un objet inanimé de la taille d'un gros arbuste (2 mètres par 2 mètres environ).
Sur un être vivant, il pourra infliger/soigner des blessure superficielles sans grande gravité.

Level 2 : Le dessin de base pourra être simplement fait au crayon et ne doit plus nécessairement être mis en couleur, mais il doit tout de même y avoir le plus de détails possibles. Néanmoins, les chances de réussite sont alors de 60%. Avec un dessin très réaliste (mis en couleur), les chances de réussite sont de 100%. Le temps de concentration est de 15 minutes et celui de récupération de 1 heure.
Indil pourra rajouter/réparer/enlever un objet inanimé de la taille d'un arbre (5 mètres par 5 mètres environ).
Sur un être vivant, il pourra infliger/soigner des blessures plus profondes potentiellement handicapantes.

Level 3 : Le dessin de base pourra être un simple croquis, les chances de réussite sont alors de 60%. Avec un dessin sans couleur mais détaillé, les chances de réussite sont de 80%. Avec un dessin très réaliste (mis en couleur), les chances de réussite sont de 100%. Le temps de concentration est de 10 minutes et celui de récupération de 30 minutes.
Indil pourra rajouter/réparer/enlever un objet inanimé de la taille d'un grand arbre (10 mètres par 10 mètres environ).
Sur un être vivant, il pourra infliger/soigner des blessures mortelles.

 
Complément
   De la fiche
 

  Code du réglement :Validé ♫
  Comment es-tu arrivé ici ? : Grâce à Gaw'Yn Wink
  Que pense tu du forum pour le moment ? : Le forum est sympa et le contexte simple et clair tout en étant intéressant.
Temps de présence prévue pour le moment ? : Présent tant qu'on me répond et le plus souvent possible
 
 


Dernière édition par Indil le Sam 16 Mai - 22:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Indil, l'envoyé céleste    Sam 16 Mai - 18:14

Voilà ! Fiche terminée !
Reste juste à se mettre d'accord sur level de pouvoir que je peux prendre pour commencer Wink.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Messages : 439
Date d'inscription : 28/03/2015
Age : 27
Localisation : Tour des Dieux
MessageSujet: Re: Indil, l'envoyé céleste    Sam 16 Mai - 22:44

Voili voilou ! Ton DC est validé ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Indil, l'envoyé céleste    Dim 23 Aoû - 19:36

Ok, donc pour simplifier la vie de tout le monde je signale juste ici que Indil reprend du service et je garde la même fiche (vous pouvez supprimer le doublon ^^).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Indil, l'envoyé céleste    

Revenir en haut Aller en bas
 

Indil, l'envoyé céleste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» "Ou est passé la nourriture que nous avions envoyée.?"
» [Manoir Kuroichi] Ô lune, astre céleste, veille sur nous...[PV Murasaki Kuroichi & Rindo]
» Tortue céleste
» [Présentation] Les envoyés des valar
» Atelier Céleste ♥ >C'est ouvert!< en coopération avec Nuage du Nénuphar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Vie du Forum :: L'Almanach :: Personnages :: Fiches validées-