À qui ai-je l'honneur? [Ganen Sarlan]


Terre d'Erébion



 

Partagez | 
 

 À qui ai-je l'honneur? [Ganen Sarlan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Encyclopédie vivante
Messages : 1759
Date d'inscription : 03/05/2015
Age : 25
Localisation : Un peu partout
MessageSujet: À qui ai-je l'honneur? [Ganen Sarlan]   Lun 11 Mai - 20:34

*L'après-midi était peu avancé lorsque Hefix passa les portes de la ville. Bâton de marche à la main droite et capuchon relevé, la silhouette en cape verte de l'érudit s'avança tranquillement dans les rues de Puymirail, observant ça et là toute la vie dont regorgeait la grande capitale. Un sourire discret aux lèvres, il découvrit sa tête de sa main libre.*

~Aussi bien profiter du soleil, la journée est magnifique!~

*Il avait quitté sa demeure la veille afin de venir amasser quelques choses qu'il n'aurait pas pu trouver dans les petits villages croisés sur son chemin, notamment des herbes qu'il n'était pas en mesure de cultiver chez lui et de la viande d'ours séchée, impossible à obtenir sauf par les marchands venant du nord.

Après quelques minutes de marche, le multicentenaire arriva à la place du marché, située en plein cœur de la ville. C'était le genre de lieu qui avait pour lui une signification extrêmement importante, car c'était là qu'il avait jadis commencé à en apprendre davantage sur les régions éloignées autrement qu'en lisant des livres. Alors qu'il était plongé dans ses souvenirs, une voix familière l’interpela avec vigueur et jovialité.*

-Lahnólë! Ça fait longtemps qu'on vous a vu dans le coin dites donc!

-Ghek! 'Quelandune cher ami! Il est vrai que je ne suis pas passé ici depuis plusieurs semaines.

*Ghek était un vieux marchand Humain plein d'histoires avec lequel Hefix c'était lié d'amitié lors de son retour dans sa communauté. À l'époque, il venait régulièrement au marché et les deux hommes avaient graduellement fait connaissance, discutant ensemble à chaque fois qu'ils le pouvaient.*

-Toujours la tête dans vos livres j'imagine?

-Oui, comme toujours. Et vous, comment vont les affaires?

-L'hiver a été assez rude cette année et une partie de ce qu'on avait entreposé a été brulé par le froid. La dernière fois que j'ai vu ça, mon grand-père était encore parmi nous! Heureusement, les stocks étaient assez importants, ça compense les pertes.

-Content de voir que cet évènement n'a pas miné votre optimisme.

-Héhé, vous savez bien, j'ai déjà vécu pire! Bon, je vais devoir vous laisser, des clients m'attendent, mais ça m'a fait plaisir de vous revoir.

-Pareillement. Tenna'ento lye omenta!

*Après quoi le savant fit ses quelques achats, rangeant graduellement ce qu'il se procurait dans l'une des deux poches de cuir qu'il portait sur lui. Comme il l'avait fait pour Ghek, il salua au passage les quelques personnes du coin qui avaient pris l'habitude de la voir, la plupart étant beaucoup plus jeune que lui. Lorsqu'il eut mis la main sur tout ce dont il avait besoin, il alla prendre place sur un banc de pierre situé non loin du grand puits de la ville et observa la foule bigarrée composée de marchands et de voyageurs venant de partout en Erébion.*

~Un véritable amalgame culturel.~

*Posant sa paume gauche sur le banc de pierre, il ferma les yeux et commença à oublier le moment présent. L'une des choses qu'il adorait faire lorsqu'il sortait en ville, peu importe la raison, était de se plonger dans le passé de ladite ville, redécouvrir son histoire. D'ailleurs, la vision d'un marché d'une autre période s'imposa à lui. Alors qu'il se promenait dans ce souvenir où la place était majoritairement habitée par des Humains, quelque chose le ramena au moment présent. Apparemment, quelqu'un semblait l’interpeler et en ouvrant les yeux, Hefix vit un homme costaud et blond de petite taille qui le regardait de ses yeux bruns.*

~Probablement me posait-il une question. Son visage ne me dit cependant rien.~

-Pardonnez-moi mon brave, mais j'avais la tête ailleurs et n'ai donc pas saisi vos paroles. Vous disiez?

*Croyant avoir affaire à un Humain, il s'exprima dans leur langue comme il l'avait fait plus tôt avec les marchands.*

_________________

Spoiler:
 


Dernière édition par Hefix Intueri Volkarth le Jeu 14 Mai - 3:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 439
Date d'inscription : 28/03/2015
Age : 27
Localisation : Tour des Dieux
MessageSujet: Re: À qui ai-je l'honneur? [Ganen Sarlan]   Mer 13 Mai - 2:51

Ganen s'était levé avec le Soleil, comme tous les jours, et comme à son habitude, il était parti se promener sur le marché. Décidément, il n'aimait vraiment pas Puymirail, mais le marché était la seule chose qui lui rappelait Casteloup, ça et l'ambiance des tavernes, mais ça, c'était universel, peu importe la ville dans laquelle on se trouve, pour peu qu'on cherche un peu. Les femmes de Lunaria n'étaient pas aussi belles qu'à Désiumbra, et bien plus sainte-ni-touche, du moins en apparence, et cela ennuyait profondément Ganen. Malheureusement pour lui, la prochaine diligence pour Désiumbra ne partait qu'en fin de semaine, et il n'avait pas les moyens de se payer les services d'un transport privé. Mais il avait tout le temps.

Ses contacts n'étaient pas aussi nombreux à Puymirail qu'à Casteloup, et il devait donc s'enquérir des nouvelles par lui-même. Écoutant les conversations l'air de rien, laissant trainer ses oreilles de ça de là, s'arrêtant quand des informations semblaient intéressantes, ce qui ne semblait pas être le cas aujourd'hui. Faute de mieux, il flanait, regardant les marchandises des étals autant que les demoiselles, draguant plus par habitude que par réelle envie.

Il était trop tôt pour aller à la taverne, même s'il y trouverait du monde, puisque ce genre d'établissement est ouvert du matin au soir sans interruptions, mais l'ambiance du matin ne lui allait guère, et il n'était pas d'humeur à se saouler seul. C'est alors qu'il entendit une conversation entre deux marchands Humains. Il n'avait pas eu le début de la conversation, donc il ne comprenait pas tout ce qu'il se passait, mais il avait l'habitude, et ses talents d'orateur et de déduction lui permettaient de reconstruire des conversations avec très peu d'informations, sans trop se tromper.

-(...) en ville ce matin.

-Quand est-ce qu'il repart ? Je n'ai pas eu le temps de lui demandé où il en était de son projet.

-Je suppose qu'il n'a pas encore fini, sinon on en aurait entendu parlé.

-Tu parles ! A moins qu'il en fasse un tirage à grande échelle, seuls les Seigneurs et fins lettrés en entendront parlé.

-Tu n'as pas tord. La prochaine fois que je le croise, je lui demanderais un exemplaire. Gentil comme il est, il ne dira pas non !

-Ça c'est sûr ! Le seul problème, c'est de savoir s'il l'écrit en Commun ou en Elfique.

-Hum... Il faudra que je lui demande.

-Je me demande s'il est toujours en ville.

-Il est passé à mon étal il y a moins d'une heure, il ne doit pas être loin. Vieux comme il l'est, il doit probablement se reposer avant de repartir.

-Ce n'est pas son âge qui le ralenti, mais sa distraction !

Les deux hommes s'étaient mit à rire ensemble, et à changer de sujet, cependant, Ganen avait été piqué au vif. Visiblement, un vieil homme, probablement un Elfe, fin lettré écrivait un livre, qui intéresserait les Seigneurs. Cela pouvait n'être que des divagations entre les deux marchands, mais un Elfe qui écrit un livre était assez peu courant pour demander vérification, et il n'avait rien de mieux à faire pour le moment. C'est alors qu'il se mit à la recherche de l'individu, déambulant bien plus rapidement qu'auparavant à travers le dédale des rues bondées.

Après quelques dizaines de minutes à déambuler, commençant à décourager de trouver l'individu recherché, il approcha d'une des places de Puymirail, celle où se trouvait le grand puits de la ville, et repéra un petit banc de pierre sur lequel se reposait un vieil Elfe.
Il ne ressemblait pas à l'idée que Ganen s'en était fait. Il avait bien imaginé un vieillard avec de longs cheveux blancs et de longues oreilles pointues, comme pour tous les Elfes, mais pas une seule seconde il n'aurait imaginé avoir affaire à un bonhomme si grand et si musclé. Le vieillard portait une cape verte, des vêtements classiques, du moins pour les Elfes, et un ensemble de sacoches de cuir, visiblement bien remplies, ainsi qu'un bâton de marche qu'il avait posé à côté de lui.

C'était sûrement l'individu dont parlaient précédemment les deux marchands. Ganen l'observa quelques longues secondes, avant de se diriger vers lui. Il ne savait pas encore comment l'aborder, mais il trouverait bien à son contact. Arrivé à quelques pas du vieillard, il ne trouva rien de mieux qu'un vulgaire et pathétique :

-Ça va monsieur ?

Heureusement, il n'avait visiblement pas entendu l'entrée pathétique du Demi-Nain, ce qui lui laissait une chance de se rattraper.

-Pardonnez-moi mon brave, mais j'avais la tête ailleurs et n'ai donc pas saisi vos paroles. Vous disiez ?

L'Elfe avait parlé en Humain plutôt qu'en Commun, et heureusement que Ganen en avait apprit toutes les subtilités durant sa jeunesse, sinon il n'aurait pas su quoi répondre.

-Ce n'est rien. Répondit Ganen en Commun, avec un sourire franc et sincère. Vous parlez drôlement bien l'Humain pour un Elfe. C'est plutôt étonnant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Encyclopédie vivante
Messages : 1759
Date d'inscription : 03/05/2015
Age : 25
Localisation : Un peu partout
MessageSujet: Re: À qui ai-je l'honneur? [Ganen Sarlan]   Jeu 14 Mai - 0:35

*L'homme lui répondit en Commun, soulignant sa bonne maitrise de l'Humain. La remarque fit sourire l'Elfe qui changea d'ailleurs de langue pour s'exprimer lui aussi en Commun.*

-Il faut bien que je puisse m'exprimer adéquatement si je veux marchander, n'est-ce pas? Mon nom est Hefix Intueri Volkarth. À qui ai-je l'honneur?

*À ces mots, l'érudit se leva en reprenant en main son bâton, surplombant soudainement l'autre du haut de ses deux mètres sans pour autant se faire intimidant.*

~Diantre qu'il est petit pour un Humain! Aurait-il de la parenté chez les Nains?~

*Maintenant qu'il y pensait, même sans dévisager exagérément l'autre, il pouvait reconnaitre chez lui quelques traits typiques des plus grands travailleurs de la pierre qu'Erébion ait connus, mais à ces traits s'en fondaient d'autre, ceux-là typiques des Humains, peuple fonceur et plus prompt à l'aventure. Même sa voix, à présent qu'il se présentait à lui, portait un mélange de tons qui, pour qui avait oreille sensible, empruntaient légèrement à la voix naine. C'était là un mélange de race qu'il n'avait que très rarement vu et qui éveillait bien évidemment sa curiosité.

Cela dit, Hefix n'allait pas non plus le harceler de questions afin de connaitre tous ses secrets, ce n'était certes pas son genre. Il ne lui poserait en fait aucune question sur le sujet, bien conscient que l'individu devant lui n'apprécierait probablement une intrusion de ce genre dans sa vie privée.*

~Il faudra quand même que je le dessine éventuellement, ce serait une illustration parfaite pour mon chapitre sur les races hybrides!~

*Heureusement, le savant n'avait rien à craindre de ce côté, il avait déjà noté les détails du visage et serait donc apte à mettre le portrait sur papier plus tard, lorsqu'il serait seul. Dans l'immédiat, une question demeurait néanmoins, aussi la lui posa-t-il.*

-Je ne crois pas que nous ayons déjà fait connaissance, aussi me demandais-je en quoi je pouvais vous être utile.

~Sa parenté lui aurait-elle parlé de moi?~

*Cela l'aurait grandement étonné, car bien qu'il ait voyagé partout en Erébion, il ne se souvenait pas avoir déjà croisé un couple de Nain et d'Humain et vu l'âge apparent de son interlocuteur, il y aurait fallu pour cela que la rencontre se fasse vers la fin de sa Grande Expédition, ce qui ne tenait pas la route. Reportant donc son attention sur l'hybride, il écouta afin de voir ce qui motivait sa prise de contact.*

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 439
Date d'inscription : 28/03/2015
Age : 27
Localisation : Tour des Dieux
MessageSujet: Re: À qui ai-je l'honneur? [Ganen Sarlan]   Sam 16 Mai - 17:15

-Il faut bien que je puisse m'exprimer adéquatement si je veux marchander, n'est-ce pas? Mon nom est Hefix Intueri Volkarth. À qui ai-je l'honneur?

L'Elfe s'était levé, dominant à présent le Demi-Nain de toute sa hauteur, reprenant son bâton de marche. Hefix regarda Ganen, un air serein et pas du tout intimidant sur le visage, attendant une réponse du Demi-Nain qui restait pourtant muet, observant son interlocuteur autant que l'inverse. L'Elfe n'avait pas l'air si vieux que ça, et pourtant il se dégageait de lui une certaine aura que seuls les anciens et les sages possèdent.

-Je ne crois pas que nous ayons déjà fait connaissance, aussi me demandais-je en quoi je pouvais vous être utile.

-Vous avez raison, monsieur Volkarth, mais la plupart des marchands et marchandeurs se contentent du Commun pour ça. Il n'y a généralement que les nobles et quelques gros négociants qui aiment apprendre les langues des autres races. Mais j'en oublie mes bonnes manières, je suis Ganen Sarlan.

Il avait tendu la main pour serrer celle de son interlocuteur, comme le font généralement les Humains.
Même si son père était Nain, Ganen avait malgré tout été élevé chez les Humains et ne connaissait quasiment que leurs coutumes à eux, n'en connaissant que très peu de chez les Nains, n'en ayant jamais éprouvé de réel intérêt.

--J'ai entendu dire qu'un écrivain se trouvait en ville et qu'il était en train d'écrire un livre très intéressant. Je souhaitais simplement voir de mes propres yeux de quoi il en retournait. Mais peut-être êtes vous occupés ? Pardonnez-moi, je suis parfois trop curieux.

Ganen prit alors un air gêné, qu'il exagéra volontairement afin de se rendre agréable aux yeux de l'Elfe et de s'attirer sa sympathie. Après tout, les personnes âgées apprécient partager leur savoir aux plus jeunes habituellement, surtout quand ceux-ci se montrent sympathiques et souriant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Encyclopédie vivante
Messages : 1759
Date d'inscription : 03/05/2015
Age : 25
Localisation : Un peu partout
MessageSujet: Re: À qui ai-je l'honneur? [Ganen Sarlan]   Sam 16 Mai - 22:15

-Enchanté de vous rencontrer sieur Ganen!

*À ces mots, il serra la main qui lui était tendu, constatant la poigne ferme et la peau usée du Demi-Nain.*

~Une profession très manuelle probablement. Rien de très surprenant s'il est partiellement Nain.~

-Les marchands parlent certes le Commun, mais cela ne m'empêche pas d'apprendre pour autant leur langue native. Après tout, que je parle comme il le font leur fait plaisir et leur permet d'interagir dans une autre langue durant leur journée!

*Lorsque le petit homme évoqua la présence d'un écrivain, Hefix ne pu retenir un sourire. Cet homme avait simplement entendu parlé de lui entre les branches, ou du-moins c'est ce qu'il semblait vouloir faire croire, et c'était simplement mis à sa recherche.*

-Aucun besoin de vous excusez, je suis moins même grandement curieux. C'est une autre raison pour laquelle je sais parler l'Humain avec une telle aisance, j'apprécie apprendre.

*Malgré son sourire, il réalisait que le comportement de l'étranger n'était pas anodin. Pour que cet individu vienne voir l'érudit aussi rapidement, il lui aurait fallu avoir des informations précises pour savoir qui chercher dans la nuée de voyageurs et de vagabonds.*

~Quel étrange personnage tout de même!~

-Mais dites-moi, qu'est-ce qui vous pousse à croire que je sois celui que vous cherchez?

*La question ne sous-entendait aucune méfiance, mais bien de la curiosité pure. Même si l'autre avait simplement pris un coup de chance ou avait un quelconque don pour l'identifier rapidement, il n'en demeurait pas moins que Lahnólë ne voyait pas ce qui pouvait amener ce Demi-Nain à vouloir lui parler.*

~Peut-être est-ce simplement par pure curiosité, comme il l'a dit plus tôt.~

*N'avait-il pas lui même abordé de parfaits inconnus par le passé simplement pour découvrir de nouvelles connaissances. Pourtant, l'air gêné de son interlocuteur ne le convainquait pas, car un peu plus tôt il n'avait pas hésité à l'approcher et lui parler sans même se présenter d'abord.*

~Ou bien il sait qui je suis et veut des informations particulières. Ce ne serait pas la première fois....~

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 439
Date d'inscription : 28/03/2015
Age : 27
Localisation : Tour des Dieux
MessageSujet: Re: À qui ai-je l'honneur? [Ganen Sarlan]   Ven 29 Mai - 1:09

-Mais dites-moi, qu'est-ce qui vous pousse à croire que je sois celui que vous cherchez ?

Le vieillard semblait septique quand aux raisons apportées par Ganen. Peut-être n'était-il pas aussi naïf que ce qu'il n'avait supposé au départ finalement. Un bref et léger courant d'air frais souffla sur la rue ainsi que sur les deux individus, balayant leurs vêtements et leurs cheveux. Ce petit moment permit à Ganen de réfléchir à la réponse qu'il pourrait apporter au vieillard, et il songea que la vérité serait la meilleure attitude à adopter.

-Et bien, monsieur Volkarth, j'ai supposé, et visiblement à raison, que vous étiez celui que je recherchais grâce aux informations que j'ai pu capter de mes interlocuteurs. Ils parlaient d'un vieil Elfe qui écrivait un livre qui intéresserait sûrement les Seigneurs et fins lettrés des environs. Vous en conviendrez, voir un Elfe transférer son savoir à l'écrit est une chose assez peu courante, et comme je viens de le dire, je suis malheureusement assez curieux, donc cela ne pouvait qu'attirer mon attention.

Ganen regardait l'Elfe dans les yeux, essayant de mieux cerner son interlocuteur, espérant déceler sur son visage ou dans ses yeux le moindre sentiment, la moindre inspiration exploitable pour pouvoir soutirer quelque information utile ou intéressante que ce soit. Habituellement, il faisait ça dans les tavernes, accompagné d'une bonne chopine, profitant de l'ambiance intimiste et rassurante apportée par le décor. Pourtant, aujourd'hui, il devrait s'en passer, et ce n'était pas plus mal. L'individu semblait plus expérimenté que ce à quoi il s'était attendu à première vue, et une conversation entre honnêtes gens ne lui ferait pas de mal pour une fois.

-J'aimerais donc converser avec vous, si vous n'êtes pas trop occupé. Cela fait très longtemps que je n'ai pas eu de discussion valable avec quelqu'un d'instruit depuis mon départ de Casteloup. affirma le Demi-Nain en souriant légèrement mais sincèrement, ayant abandonné son faux air gêné. Et si je pouvais me permettre l'audace de vous demander quel est le sujet que vous développez pour votre livre, cela nous ferait sûrement un bon point de départ pour notre conversation. A moins bien sûr que ce projet ne soit confidentiel et que vous préfériez converser d'un autre sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Encyclopédie vivante
Messages : 1759
Date d'inscription : 03/05/2015
Age : 25
Localisation : Un peu partout
MessageSujet: Re: À qui ai-je l'honneur? [Ganen Sarlan]   Lun 1 Juin - 22:32

*Ganen lui expliqua comment il avait entendu parlé de lui, ce qui confirma l'hypothèse émise plus tôt. Cet individu avait simplement entendu parler de lui et, il devait bien l'admettre, peu nombreux étaient les Elfes de son âge qui se donnait la peine de voyager.*

~Un livre pour les fins lettrés et les Seigneurs? Ah, c'est probablement de Ghek qu'il a entendu ces mots, ce serait bien son genre.~

*Cette pensée n'était aucunement mauvaise, mais son ami n'avait aucune idée de ce que Hefix avait vraiment en tête comme produit final. Si une chose était certaine, c'est que l'ouvrage ne serait pas limité à un public aussi réduit. Le savoir appartenait à tout le monde et tout le monde le méritait, peu importe son rang ou sa race.

Son interlocuteur ajouta indirectement qu'il provenait de Casteloup, détail qui permettait à l'Elfe de se faire une meilleure idée du genre d'environnement que connaissait le Demi-Nain. D'ailleurs, le simple fait de mentionner la cité la plus connue de Désiumbra renforçait l'idée que c'était bien là la race de l'homme puisque ce territoire regorgeait de cités Naines souterraines.*

~Aussi bien soulager sa curiosité, il ne semble pas mauvais. Quel sujet aborder? Les créatures, pourquoi pas?~

-Sieur Ganen, votre capacité à trouver aussi rapidement une personne avec si peu d'information est remarquable! C'est effectivement à moi que faisait référence vos interlocuteurs.

*Un sourire discret se forma sur ses lèvres, heureux d'avoir quelqu'un qui voulait apprendre devant lui.*

-Je cumule les informations concernant les monstres et les bêtes que l'on retrouve en Erébion, tant ici dans les plaines de Lunaria que dans les cavernes de glace de Gilvégane. Il y a certes déjà des ouvrages sur le sujet, mais je n'en ai jamais trouvé qui soit assez détaillé pour couvrir tout le territoire, seulement des zones précises.

*C'était là l'une des raisons qui l'avait mené à rédiger sa Grand Encyclopédie d'Erébion, probablement même la principale. C'était pour l'heure le meilleur moyen de rendre accessible aux quatre coins du monde tout ce qui se savait un peu partout.*

-Peut-être y a-t-il un être qui vous intéresserait plus particulièrement? Je n'ai pas avec moi mes notes, mais je peux probablement y aller de mémoire.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 439
Date d'inscription : 28/03/2015
Age : 27
Localisation : Tour des Dieux
MessageSujet: Re: À qui ai-je l'honneur? [Ganen Sarlan]   Lun 15 Juin - 11:35

-Sieur Ganen, votre capacité à trouver aussi rapidement une personne avec si peu d'information est remarquable ! C'est effectivement à moi que faisaient référence vos interlocuteurs.

A ces mots, Ganen sourit. Il est vrai qu'il était plus perspicace que la moyenne des gens qui peuplent Erébion, et il savait fort bien collecter des informations l'air de rien, et faire les recoupement qui s'imposaient pour trouver ce qu'il voulait trouver, et il parvenait habituellement à s'en tirer avec moins d'informations que cela.

-Je cumule les informations concernant les monstres et les bêtes que l'on retrouve en Erébion, tant ici dans les plaines de Lunaria que dans les cavernes de glace de Gilvégane. Il y a certes déjà des ouvrages sur le sujet, mais je n'en ai jamais trouvé qui soit assez détaillé pour couvrir tout le territoire, seulement des zones précises.

Il s'agissait donc d'une sorte de biologiste ou de zoologiste, qui étudiait la faune du continent. Ce n'était pas si étonnant que ça finalement, après tout, il s'agissait là d'un Elfe, et qui autre qu'un Elfe pouvait intéresser si ardemment à la biologie environnante ? Quoi qu'il était malgré tout assez rare qu'un Elfe, de même que quiconque d'une autre race, s'attaque à un territoire si vaste et une xéno-biologie si étendue, peu importe l'intérêt pour la chose.

Malgré la grande curiosité de Ganen, il n'était absolument pas intéressé par la faune du territoire, et comme venait de le dire l'individu, il lui suffisait d'ouvrir un ouvrage local dans l'une des bibliothèques du territoire en question pour s'intéresser à la faune locale si le besoin s'en faisait sentir. Pourtant, il ne se voyait pas offenser l'individu, qui semblait heureux de partager son savoir.

Ganen soupira, tournant son regard sur la gauche tout en déformant sa bouche en un rictus quelques secondes, intimant à son cerveau de chercher un sujet, puis il reprit son visage normal, souriant au vieillard avant de reprendre.

-Et bien, monsieur Volkarth, je n'y connais absolument rien, mais si vous avez des mises en garde particulières à me faire sur les monstres ou sur les animaux des environs immédiats, des avertissements qui n'apparaissent pas dans les livres je veux dire, je suis tout ouïe. Il paraitrait notamment que la Forêt de Démérionne est hantée, est-ce vrai ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Encyclopédie vivante
Messages : 1759
Date d'inscription : 03/05/2015
Age : 25
Localisation : Un peu partout
MessageSujet: Re: À qui ai-je l'honneur? [Ganen Sarlan]   Mar 25 Aoû - 0:01

*La réponse de son interlocuteur tarda légèrement, comme si celui-ci n'était pas aussi intéressé qu'il ne le laissait paraitre, mais il reprit son sourire et questionna l'Elfe à propos de la forêt de Démérionne.*

~Une question bien classique!~

-Il faut d'abord s'entendre sur ce qu'est un lieu hanté! Dans la tête de plusieurs personnes, il s'agit d'un endroit où peuvent rôder des tas de créatures, mais en réalité seul la présence d'êtres fantomatiques et spectraux peuvent nous permettre d'utiliser ce genre de terme.

*Son débit était constant sans être trop rapide afin que le Demi-Nain puisse bien comprendre tout ce qui se disait.*

-Mais passons ce genre de détails, car je me doute que votre question ne portait pas spécifiquement sur ce sujet. Vous avez probablement entendu parlé d'une foule de créatures terribles qui résident en ce lieu. Et bien sachez que plusieurs de ces créatures sont bien réelles, mais très exagérées!

Cela est assez compréhensible si quelqu'un voit quelque chose et fuit, sont souvenir sera altéré par la panique. Après quoi, le récit de ce qu'il a vécu sera transformé à travers la transmission orale et il en résulte une information aussi extravagante que faussée.

~Bon, je m'éloigne de sa question...~

-Pardonnez-moi, je m'égare dans des explications superflues. Oui, il se trouve dans la forêt de Démérionne des monstres particulièrement dangereux, mais heureusement très rares, voire quasiment uniques. Le plus intéressant est selon moi les Jack Mistigris.

*Le ton se fit alors un peu plus sombre, comme si Hefix présentait non pas son savoir, mais une véritable histoire d'horreur.*

-Peut-être en avez-vous entendu parler... Certaines personnes croient que ce sont les ténèbres de la nuit qui les ont créés, mais ces abominations résultent d'expériences magiques exécutés sur des Si'lura par Jack Mistigris, un sombre mage qui voulait comprendre d'où venait la capacité des Si'lura à pouvoir prendre toute les formes animales. Plusieurs de ses "sujets d'études" sont morts dans d'atroces supplices, mais les survivants persistent encore aujourd'hui.

*Le savant marqua une pause pour permettre à Ganen de répliquer. Conscient que ce dernier ne semblait pas enclin à vraiment apprendre au départ, il avait écourté autant que possible sa présentation.*

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 439
Date d'inscription : 28/03/2015
Age : 27
Localisation : Tour des Dieux
MessageSujet: Re: À qui ai-je l'honneur? [Ganen Sarlan]   Mar 24 Nov - 22:19

-Pardonnez-moi, je m'égare dans des explications superflues. Oui, il se trouve dans la forêt de Démérionne des monstres particulièrement dangereux, mais heureusement très rares, voire quasiment uniques. Le plus intéressant est selon moi les Jack Mistigris.

Voilà en effet un monstre bien singulier, puisque Ganen n'en avait encore jamais rencontré, ni même jamais entendu parler avant aujourd'hui. Surement un morceau de folklore local. Cependant, le ton du vieillard se fit plus sombre lorsqu'il poursuivit son récit, donnant à ce dernier les aspects d'une histoire d'horreur comme Ganen les aimait tant, ambiance encore renforcée par l'épais nuage noir qui masqua brièvement le Soleil, ainsi que le nouveau courant d'air qui balaya la rue, rafraichissant l'air ambiant.

-Peut-être en avez-vous entendu parler... Certaines personnes croient que ce sont les ténèbres de la nuit qui les ont créés, mais ces abominations résultent d'expériences magiques exécutés sur des Si'Lura par Jack Mistigris, un sombre mage qui voulait comprendre d'où venait la capacité des Si'Lura à pouvoir prendre toutes les formes animales. Plusieurs de ces "sujets d'études" sont morts dans d'atroces supplices, mais les survivants persistent encore aujourd'hui.

Cette histoire avait plus l'air d'un conte pour effrayer les enfants que d'une réelle information, cependant l'elfe avait tenu un raisonnement cohérent depuis le début de la conversation, et il semblait peu probable qu'il ne lâche des légendes pareilles sans s'en être assuré, ou au moins, sans s'être renseigné avant. Ganen ne put s'empêcher de sourire. Cette légende serait assez dure à avalée, surtout par le Demi-Nain qui connaissait et répandait ce genre d'histoire au coin du feu dans les tavernes, lorsque des clients l'importunaient, ou simplement lorsqu'il s'ennuyait et qu'il souhaitait effrayer les petits bourreaux des cœurs locaux, pour les ridiculiser.

- Des expériences sur les Si'Lura hein ? Quels genres d'expériences ?
Demanda Ganen incrédule. Et qui est ce Jack Mistigris qui aurait donné son nom à ces créatures cauchemardesques ?

Si l'information s'avérait aussi difficile à avaler que l'existence des Créateurs, Ganen n'en restait pas moins intéressé par cette histoire qui s'avérait prometteuse. Une histoire qui, si elle se révélait aussi intéressante que ce à quoi il s'attendait de la part du vieillard, il ne manquerait pas de ressortir au coin d'un verre ou dans les draps d'une jeune demoiselle en manque d'aventure et de mystères. Après un instant, une fois l'épais nuage passé et que la lumière du Soleil, ainsi que sa puissante chaleur de milieu d'après midi furent de retour, ayant laissé à l'Elfe le temps de répondre à ses premières questions, Ganen enchaina :

- Et puis, si elles existent bel et bien, vous en avez sûrement déjà rencontré, non ? Car je suppose que vous ne vous reposez pas sur les "on-dit" pour faire votre savoir.

Cette dernière phrase relevait autant de la provocation que de la révélation de son incrédulité. Même si après coup, Ganen reconnu intérieurement que cette provocation était maladroite, car elle risquait de rebuter l'Elfe qui tairait la fin de son histoire, cependant, cela avait été plus fort que lui. Il était sceptique et même s'il était intéressé par toutes les histoires, celle là était trop grosse pour qu'il ne marche, et aussi bon public qu'il pouvait être, ce n'était pas réellement le meilleur moment pour qu'il n'écoute les affabulations d'un vieillard relatant les obscures légendes entendues au coin d'un feu par un groupe de voyageurs éreintés prêts à tout inventer pour une chopine.

HRP :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Encyclopédie vivante
Messages : 1759
Date d'inscription : 03/05/2015
Age : 25
Localisation : Un peu partout
MessageSujet: Re: À qui ai-je l'honneur? [Ganen Sarlan]   Mer 16 Déc - 2:41

*Apparemment, son interlocuteur semblait être à présent plus intéressé, car il posait de nouvelles question au lieu d'écourter l'échange. Voyant ce regain d'intérêt, Hefix répondit avec plaisir, percevant un scepticisme compréhensible de la part du Demi-Nain.*

-Jack Mistigris était un homme qui pratiquait une magie sombre et qui passa son existence à trouver plusieurs choses, en vain. L'un de ses objectifs était de trouver comment s'immortaliser, car il craignait la mort et bien qu'il savait comment allonger sa vie, c'était toujours au prix d'énormes sacrifices qui le rendaient de moins en moins Humain, car il était Humain au départ.

Obsédé qu'il était par sa quête, il était prêt à tout afin d'atteindre son but, cherchant toujours une nouvelle façon de fausser la mort. L'idée de pouvoir transformer son corps rendu en fin de vie pour un corps plus jeune germa alors dans son esprit. Et quelle race peut changer d'apparence à volonté pendant la première partie de sa vie?


*Si l'histoire était digne d'un conte de feu de camp, l'érudit s'exprimait toujours avec sérieux, ce qui donnait à l'ensemble une note bien particulière.*

-Il voulu donc comprendre comment les Si'lura pouvaient se métamorphoser et commença par torturer les premiers qu'il pu capturer. Il s'était installé au cœur de la Forêt de Démérionne, lieu qui était à l'époque une forêt bien normale et rassurante. La torture ne donnait cependant rien, car les Si'lura ignoraient comment fonctionnait leur pouvoir, ils savaient simplement qu'ils pouvaient le faire. C'est comme si on demandait à un Elfe comment il faisait pour avoir des oreilles pointues ou comment un Nain pouvait bien faire pour garder une petite taille.

Il passa donc à un autre niveau et usa de sorts et de potions variés afin de forcer des métamorphoses, de les contrôler, de les modifier... Évidemment, aucun Si'lura ne participait à ses expériences volontairement, il s'agissait toujours d'individus capturés et assez jeunes pour encore avoir la capacité de changer de forme. Et comme pour ceux que Mistigris avait torturés, ceux-là moururent de maux aussi divers qu'horribles. Et pendant ce temps, de façon indirecte, la forêt fut lentement affectée par ses actions, de sorte qu’aujourd’hui encore c'est un lieu où il est mieux de ne pas s'aventurer trop loin...

Enfin, un jour, par un pur hasard, Jack Mistigris découvrit quelque chose qu'il ne cherchait pas : le moyen de ramener à la vie un corps mort d'une manière qui permettait à ce corps d'agir et se mouvoir par sa propre volonté. Voyant là une manière détournée de déjouer sa propre mort, il testa donc sa découverte accidentelle sur les cadavres de ses précédentes expériences pour mieux l'améliorer. En revanche, les mort-vivants ainsi créés se voyaient dotés d'une force et d'une résistance considérablement accrus, mais ils développaient un appétit insatiable qui prenait le dessus sur tous les autres besoins.

Ces monstres étaient aussi virtuellement immortels, car ils étaient déjà mort une fois et on ne peut mourir de nouveau. Mais le mage fut incapable de garder le contrôle de ces êtres et il en fut la première victime. Désormais libre, les créatures partirent à la recherche de nourriture, apparemment liées par un esprit de meute qui les empêchaient de se dévorer entre elles. Les monstres sortirent de la forêt et saccagèrent un premier village, mais d'autres mages purent renvoyer ces abominations au cœur de la forêt et jetèrent ensemble un sort de contention qui empêche encore et toujours ces choses de sortir de nouveau de cet endroit, condamnées à tourner en rond et à se nourrir du premier voyageur qu'ils croiseraient.

Peut-être vous demandez-vous comment il m'est possible de savoir tout ceci? Et bien Jack Mistigris notait toutes ses expériences et celle-là ne fit pas exception, de sorte qu'il m'a été possible de consulter les notes originales et d'en tirer mes propres conclusions. Son nom survit encore aujourd'hui comme étant celui de ses créations, mais peu savent d'où viennent véritablement les Jack Mistigris. Vous faites désormais parti de ceux qui peuvent en dire autrement.


*Le pèlerin vert avait parlé beaucoup, mais il n'avait pas pu s'empêcher d'aller chercher ces détails et puis, chaque fois qu'il expliquait quelque chose ainsi, il vérifiait si le public pouvait avoir un intérêt pour sa Grande Encyclopédie à venir.*

-Pour répondre à votre autre question : non, je ne suis pas assez fou pour oser faire face à des montres qui pourraient dévorer le plus vaillant guerrier comme on grugerait une cuisse de poulet. Survivre aux Jack Mistigris serait un exploit digne de mention, mais fort heureusement, ils sont aussi réputés pour être repérables de très loin : leurs corps brisés craquent au moindre mouvement et l'odeur de la putréfaction les précède de plusieurs centaines de mètres. Il y a bien eu des téméraires qui ont tenté d'aller les trouver, que ce soit pour les aider à redevenir ce qu'ils furent ou en prendre le contrôle, mais jamais personne n'est revenu.

*L'explication prenait fin ici, alors que dans le ciel le soleil restait obstinément caché derrière une couche de nuage qui allait en s’épaississant. Un nouveau courant d'air frais parcouru la place pendant que dans la rue on mettait quelques marchandises à l'abri au cas où le temps se gâtait. Un sourire discret aux lèvres, le vieil Eldar observa toute cette activité pendant quelque secondes.*

~Ces marchands devraient apprendre à reconnaitre les nuages, ils sauraient qu'il n'ont aucune pluie à craindre.~

*Il se retourna vers l'hybride, curieux de connaitre son avis sur cette histoire aussi réelle qu'incroyable.*

-Et bien, Sieur Ganen, j'espère avoir répondu à vos interrogations.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 439
Date d'inscription : 28/03/2015
Age : 27
Localisation : Tour des Dieux
MessageSujet: Re: À qui ai-je l'honneur? [Ganen Sarlan]   Mer 3 Fév - 2:10

Ganen avait écouté l'histoire du vieillard d'une oreille attentive, et il se devait de l'admettre, les détails ainsi que l'élocution et l'art de raconter de son compagnon étaient presque digne d'un véritable conteur, seulement, lui aussi avait un certain talent pour la chose, et il avait eu son lot d'histoires de la sorte. Et même si Ganen n'était pas parvenu à savoir si le vieil Elfe disait vrai ou non, la couleuvre était bien trop grosse à avaler, même pour lui.
Alors que dans le ciel, le soleil semblait jouer à cache-cache derrière une couche de nuages qui allait en s’épaississant, un nouveau courant d'air frais parcouru la place pendant que quelques marchants s'activaient à mettre leurs marchandises à l'abri au cas où le temps se gâtait. Hefix semblait s'amuser de toute cette agitation, un discret sourire se dessinant sur son visage. Ganen savait que les Elfes avaient un sens inouï pour lire le temps, et il se dit qu'avec une telle réaction, il ne pleuvrait probablement pas avant un bon moment, même avec ces épais nuages au dessus de sa tête.
C'est avec ce que Ganen considérait comme l'atout maître d'une histoire qu'Hefix perdit définitivement l'attention de son compagnon.

-Il y a bien eu des téméraires qui ont tenté d'aller les trouver, que ce soit pour les aider à redevenir ce qu'ils furent ou en prendre le contrôle, mais jamais personne n'est revenu.

Cette dernière phrase acheva de retourner Ganen, qui en eut assez. L'histoire avait été plaisante, certes, mais il préférait cent fois raconter ses propres histoires plutôt qu'écouter celles d'autres conteurs. Et cette histoire là en particulier, était bien trop difficile à avaler. De plus, la fraicheur qui commençait à remonter le long de la rue commençait à devenir incommodante.

-Et bien, Sieur Ganen, j'espère avoir répondu à vos interrogations.

-Pour sûr, c'était un récit des plus intéressants. Hélas, je vais devoir reprendre mon chemin, et vous laisser à vos recherches. J'aimerais en revanche avoir la possibilité de vous revoir un de ces jours, si vous le souhaitez également.

Ganen avait un sourire franc et il aimerait vraiment rediscuter avec cet étrange individu, mais pour le moment, sa curiosité avait été satisfaite, et il savait désormais de quoi retournait l'histoire des deux marchants à propos de ce vieil Elfe. De plus, l'heure avait considérablement avancé depuis ce matin où il s'était mit en quête, et son estomac commençait à réclamer pitance.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: À qui ai-je l'honneur? [Ganen Sarlan]   

Revenir en haut Aller en bas
 

À qui ai-je l'honneur? [Ganen Sarlan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Renom et honneur du marine Walter C Drake
» Renom, Honneur et Wanted d'un Nain?!
» Barikad Crew-- Amour Infini-- Honneur à la femme haitienne
» Amy of Leeds : Reine de Coeur, à vous l'honneur !
» Bill Clinton et Wyclef reçoivent l'Ordre national Honneur et Mérite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors rp :: Archives-