Splasha Kapoué


Terre d'Erébion



 

Partagez | 
 

 Splasha Kapoué

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Splasha Kapoué   Ven 8 Mai - 1:55


Présentation  
   Du personnage
 

  Prénom & Nom : Splasha Kapoué (pour sa forme gobeline), Abigor Nirudy (de son vrai nom)
  Sexe : Masculin
  Âge du personnage : environ 250 ans
  Race : Démon
  Métier/Rang: Mercenaire
  Factions : Sans-faction
 Arme(s) : Hache simple portée à deux mains
  Compétence magique : Oui : Peut changer de forme, mais ne peut pas la garder en cas de blessure affectant sa concentration au-delà d'un certain seuil.
Possède un pouvoir de persuasion élevé lui permettant de le sortir de certaines situations pas trop délicates.
 
 
Description
   Physique
 

Spoiler:
 
Spoiler:
 
 
Abigor Nirudy est un démon mineur. Sa couleur rose fortement prononcée lui a valu le rejet des autres démons et sa petite taille n'a rien arrangé : en effet même, en comptant sa queue de taille très respectable (plus grande que lui en somme) il n’atteint que très difficilement les 80 centimètres. Il revête donc sa seconde forme quasiment en permanence. Étant spirituellement faible, il lui était impossible d'obtenir une seconde forme beaucoup plus grande que son corps d'origine sans lui demander une concentration de chaque instant et il dû se résoudre à prendre la forme d'un gobelin comme seconde apparence. Cette apparence est quasiment la seule qu'il revête en permanence. Sous celle-ci il n'est guère plus grand (1 m), mais il perd beaucoup en force car il doit garder une partie de sa concentration pour ne pas se transformer, ce qui le bride. Il est donc inutile de dire que sous son apparence mignonne et dégradante de démon, se cache une force lui permettant de rivaliser aisément avec un humain parfaitement entrainé. Ainsi c'est sous le nom d’emprunt de Splasha Kapoué, qu'il parcourt les routes habillé d'un pantalon usé, de bottes en peau ayant très certainement plusieurs années et d'un plastron en métal fait sur mesure. Le forgeron a voulu faire un peu trop le malin en demandant un peu trop d'or au goût de notre gentil démon, qui lui a quand même laissé la vie sauve, bien qu'il soit évident qu'avec une main en moins la suite de sa vie tende vers une reconversion forcée. S'étant néanmoins acquitté de son paiement, il s'est vu offrir par le même artisan si bienveillant une hache simple qu'il porte fièrement à deux mains, lui permettant ainsi de broyer plus que de découper ses cibles potentiellement nombreuses.
 
Description
   Mentale
 


Du fait de sa couleur rose et de sa petite taille, Abigor a un complexe d’infériorité exacerbé et comble le vide de sa taille par une cruauté malsaine dès qu'il en a l'occasion. Il reste extrêmement intelligent et possède une excellente mémoire. Néanmoins, sachant juger très précisément ses adversaires et étant d'une lâcheté sans borne, il n'engagera pas le combat sans être sûr d'en sortir vainqueur ou d'avoir un plan bien préparé. C'est une des raisons pour lesquelles il revêt constamment sa seconde forme. Les gobelins sont réputés sadiques et violents, mais même si leur intelligence n'est pas forcément à remettre en cause, il les dépasse largement sur ce point. Il imite les gobelins à la perfection et garde toujours un coup d'avance. Il est très attaché à cette seconde peau qu'il conserve le plus souvent possible, non seulement car elle lui fait gagner quelques centimètres en plus, mais aussi parce que c'est une enveloppe qu'il a choisit, une enveloppe verte et non pas rose, et il qu'est hors de question pour lui de changer de forme à moins d'y être réellement contraint, par un coup qu'il n'aurait pas prévu par exemple. Une fois à découvert, il lui sera impossible de laisser le moindre témoin de la scène de peur d’être un jour reconnu et d’être la risée de qui que ce soit. Il a décidé de devenir mercenaire, acceptant ainsi les contrats peu scrupuleux afin de pouvoir se défouler, tout en montrant aux gens la férocité dont il est capable, se délectant volontiers d'une bonne boucherie chaque fois qu'il en a l'occasion. C'est un être torturé qu'il vaut mieux avoir dans ses rangs que contre soit, surtout quand il est de mauvais poil.
 
Votre
   Histoire
 


- COURS PETIT POURCEAU ! Hurlait le démon, puis ajoutant tout bas :
- Tant que tu as des jambes, profites-en bien.
Deux jours qu'il le suivait et sa colère ne faisait que grandir. Comment avait-il pu le laisser partir aussi facilement ?
Il essaya de se remémorer les événements de cette semaine :
Un contrat juteux donné par un vieil homme moche au possible (tous les humains étaient moches pour lui de toute façon). On lui avait demandé de tuer une famille complète, sans laisser de survivant. L'affaire avait été une simple formalité : il avait attendu la nuit afin d'être sûr de ne laisser échapper personne, était entré par la fenêtre, la brisant sans même chercher à éviter de se blesser, rentrant dans la pièce comme une tornade et en courant, sa hache à la main à la recherche de tout être vivant.
Le chien avait été sa première victime (et la seule ayant opposée un minimum de résistance si on pouvais dire). Celui-ci avait réagit au quart de tour et foncé à la rencontre du gobelin.
La hache simple avait tournoyé avec une vivacité extrême, le démon utilisant plus son instinct que sa tête, et alla à la rencontre de celle du chien. Un second coup fut porté sur le sommet du crâne bien que la pauvre bête fut déjà bien incapable de faire quoi que ce soit.
Il avait ensuite donné du coude dans chaque porte et tué tout d'abord les parents, en deux coups rapides, puis la fille à l'étage de la petite bâtisse. Il avait prit son temps, réalisant que la petite était la dernière, et avait attendu que la gamine crie un peu afin d'étancher sa soif de sadisme. Alors à son paroxysme, il l'avait découpé de façon sommaire et pas très jolie à voir.
Une mission simple et bien payée en somme, et il s'en félicita.
Retournant auprès du vieux, sa colère avait atteint des sommets et, depuis cette rencontre, n'était pas redescendue, augmentant au contraire d'heure en heure.
- C'est bien beau d'accepter une mission, mais il faudrait voir à l’honorer. Lui avait-il dit.
- De quoi tu parles vieux débris, j'ai tué le père, la mère et la fille, et c'est ce qui était convenu ni plus ni moins.
La mère et la fille je veux bien, mais le père est toujours en vie. Si tu t'étais renseigné, tu aurais su que le père n'était pas chez lui ce soir-là, mais dans la ville d'à coté, portant sa camelote au village voisin. Il a été averti de la mort de sa femme et de son amant par pigeon voyageur et doit être loin à l'heure qu'il est. Tu ferais bien de te dépêcher si tu veux le rattraper, il est parti en direction de...
Sentant la situation lui échapper, le gobelin aux yeux injectés de sang lui avait bondit au visage, s’apprêtant à frapper, et le vieil homme, levant son bâton, l'avait paralysé purement et simplement. Surpris par la nature de l'homme autant que par ses réflexes, le gobelin était réellement en colère d'avoir sous-estimé ce mage qui s’était bien caché de montrer son vrai visage.
- Disons que je n'ai rien vu et que je te laisse une chance de réparer tes erreurs. Dit calmement le mage sans même hausser le ton, comme si la traitrise de Splasha avait fait partie de son plan depuis le début. Ta cible se trouve aux alentours de Puymirail. Trouve-la et tue-la cette fois, et je te donnerais ta récompense. Échoue et cette fois-ci je ne serais pas aussi magnanime. Avait-il ajouté avec une voix montant crescendo. Je vais même te faire une fleur puisque tout n'est pas de ton fait.
Et c'est ainsi que le gobelin se trouva téléporté aux abords de la cité et avait passé deux jours à recueillir des informations, de façon plus ou moins efficace, utilisant son talent de persuasion plutôt que sa belle gueule.
- Mage de merde, pécore de merde, dès que j'en ai fini avec cette mission de merde, je change de bled. Trop de lumière et les fleurs me donnent envie de vomir.
Le lendemain matin il avait rattrapé le marchand, le lendemain matin d'après il le suivait sur la route et, aux alentours de midi, la route était tachée de sang et le corps sanguinolent du marchand gisait au sol, le cœur arraché et la tête tranchée. Le cœur fut dévoré sur l'instant et calma un peu la colère du gobelin, la tête servirait à toucher sa récompense même s'il intuitait que le mage n'en avait pas besoin, car il était bien décidé à obtenir sa petite vengeance personnelle, espérant au moins tacher la table du mage en la lui rendant.
Deux ans qu'il avait quitté la terre des démons et c'était la première fois qu'on lui faisait un tel affront.
Il se rappela ces dernières années, deux années, et regretta de ne pas être parti plus tôt malgré tout.
Il commençait à être reconnu à sa juste valeur et non plus comme un démon rose et ridicule.
Il n'avait plus à fuir ses congénères et pouvait donner libre cours à sa sauvagerie.
Il avait mit peu de temps à trouver sa voie et le mercenariat était ce qu'il trouvait de plus adapté à ses talents et le métier le plus apte à calmer sa fureur bestiale.
Son quotidien se résumait à tuer des gens la plupart du temps ou, dans certains cas, de les intimider, ce qui était beaucoup plus difficile car il fallait garder la cible en vie et qu'il devait ensuite aller se défouler sur un clochard afin d'étancher sa soif de violence.
Bref mis à part cette mission qui l'avait un peu rabaissé, il n'avait quand même pas à se plaindre de sa nouvelle vie.
Il aimait cette nouvelle forme qui le rendait plus grand et surtout réellement intimidant, et n'arrivait pas à comprendre comment il avait pu être aussi petit, ni le pourquoi de cette couleur rose honteuse.
Ses deux parents étaient quand même des démons supérieurs et d'une puissance énorme, même pour des démons. Ils étaient tous les deux d'un noir extrêmement sombre et plus d'une fois les autres démons le prenait pour une créature adoptée, jusqu'au jour il posa la question à son père :
- Tu n'as pas été adopté, tu es de mon sang, mais tu n'es qu'un déchet. Nous ne t'aimons pas, mais par devoir nous t'éduquons, en espérant que jamais tu n’auras d'enfant, car tu es notre honte et notre fardeau, et que tu ne devra jamais procréer. Ta mère trop gentille a voulu te garder aussi je n’ai d'autre choix que d'accepter le sien, mais n’espère pas de moi la moindre compassion.
Depuis ce jour-là, il décida de fuir sa famille et de vivre reclus de la société. Après tout il était presque en âge de partir et c'est ce qu'il fit. Il trouva une habitation dans laquelle il vécu durant une centaine d'années. Un jour, sur un coup de tête, ou plutôt après une sempiternelle remarque d'un démon bien trop grand pour lui et d'un coup reçu dans son flanc, le démon décida de quitter ces terres et d'aller voir du coté des humains, où il savait qu'il pourrait prendre une nouvelle apparence (chose qui ne servait à rien auprès des autres démons qui le voyait tel qu'il était quoi qu'il fasse). Arrivé aux alentours des plaines verdoyantes, il se terra dans une grotte trois mois durant, travaillant son psyché et sa seconde forme jusqu'à copier à la perfection les gobelins dans la forme et dans les gestes. Mangeant ce qui lui trainait sous la main, le plus souvent des petites créatures, jusqu'au jour où il réussit à tuer un cerf qui passait par là. Canalisant toute l'énergie dont il disposait, le démon lui lança une pierre qui perfora son crane sous la puissance du coup. Ce soir-là, jubilant encore de son parfait lancer, il se sentit prêt à affronter les humains et leur odeur fétide. Il récupéra de quoi se vêtir sur un passant gobelin qui eu la malchance de croiser son chemin, se rendit à un armurier et commanda une armure faite sur mesure. Il remplit une mission ou deux et, revenant au forgeron, il apprit que ce dernier avait décidé de doubler le prix de l'armure. Le forgeron était bien bâti, mais ne tint pas bien longtemps face à cette boule de haine, qui lui donna malgré tout la somme qui avait été convenue au départ et lui pris sa main et une hache en dédommagement de cette tentative d'escroquerie.
Maintenant il en était là et cherchait à changer de coin, ne sachant trop où aller pour le moment, mais se disant qu'il suffirait de trouver des missions qui lui conviendrait.
 
Présentation de
   Vos dons/ Vos défauts
 


- Coup puissant : chaque coup que porte Splasha se voit insuffler une magie malsaine lui permettant de porter des coup bien plus puissant que ceux d'un gobelin normal.

- Pas de l'ombre : permet à splasha sous ses deux formes d'utiliser une énorme quantité d'énergie pour se déplacer dans un rayon d'un mètre maximum sans pouvoir être suivi des yeux ce qui lui permet de porter des coups inattendus (sous sa forme originel peut en porter maximum trois par combat et sous sa forme gobeline pas plus d'un par combat sous peine de perdre sa couverture).
au niveau 2: 2 fois sous forme gobeline et 4 sous forme démoniaque.
niveau 3: 3 fois sous forme gobeline et 6 sous forme démoniaque.

- Méditation : permet au démon (et sous sa forme démoniaque uniquement) de créer un cristal l'entourant complétement et guérissant ses blessures de façon accélérée tout en le rendant invulnérable. La méditation ne peux se faire qu'en dehors combat et nécessite du temps (environ 5 minutes pour former le cristal). temps durant lequel il dois se concentrer sur cette création au point d’être aveugle vis a vis de tout ce qui se passe autour. Il ne peux donc l'utiliser qu'à l'abri des regards dans un endroit sans risque.
au niveau 2: le cristal peux être lancé sans lui faire perdre sa forme et en moins d'une minute.
au niveau 3: le cristal peux être lancé au combat sur son bras pour lui procurer une protection équivalente à un bouclier mais nécessite beaucoup d'énergie et remplace une charge de pas de l'ombre toute les 30 secondes.
 
Revenir en haut Aller en bas
Fonda powa
Messages : 366
Date d'inscription : 26/03/2015
MessageSujet: Re: Splasha Kapoué   Sam 16 Mai - 21:32

Personnage pris !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-erebion.forum-officiel.com
 

Splasha Kapoué

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Vie du Forum :: L'Almanach :: Personnages :: Fiches validées-