Contexte


Terre d'Erébion



 

Partagez | 
 

  Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fonda powa
Messages : 366
Date d'inscription : 26/03/2015
MessageSujet: Contexte    Sam 28 Mar - 16:25

Contexte


   d'Erébion







Bienvenus sur les Terres d’Erebion, une belle, grande et mystérieuse île où les manigances, les complots et les trahisons ont la part belle et où la magie, les mystères et les légendes se révèlent quotidiens. Différentes races s’y côtoient au méprit de leurs naissances ou origines. Les Humains, fiers et malléables, les Elfes, sages et éternels, les Nains, forts et farouches, et tout un tas d’autres difficile à recenser.

L’île se divise géographiquement en quatre régions : Solariàs, qui se compose de magnifiques plages et d'un immense et brûlant désert du sud-ouest. Désiumbra, qui s’étend sur toutes les terres volcaniques et arides de l’ouest. Les plaines centrales de Lunaria, où se dressent les magnifiques et luxuriantes forêts. Gilvégane enfin, s’étend sur toutes les terres septentrionales avec les plus hautes et froides montagnes de l’île. Les peuples y vivent différemment et indépendamment les uns des autres selon la région et la puissance la gouvernant. Bien que les capitales de ces régions soient majoritairement cosmopolites et côtoient toutes les races indépendamment de leurs origines ou de leurs croyances, il existe aussi des villes et villages encore très indigènes, voire même xénophobes, où les races vivent en autarcie, coupées des autres : des villes Elfiques perdues dans les forêts, des Cités Naines creusées dans les montagnes, des villages Gobelins perdus dans les steppes, des tribus nomades Démoniaques parcourant les terres arides, etc...

Elle se divise également stratégiquement et idéologiquement entre les trois puissantes factions qui s’y affrontent continuellement depuis des dizaines et des dizaines d’années :
*Les Fëanturis, qui pensent que les « Dieux » agissent sur le monde par leur volonté et qu’ils veulent que tous les êtres soient convertis aux mêmes croyances pour être sauvés dans l’au-delà. Au sein même des Fëanturis se dégagent deux courants de pensées, assez liés, et pourtant très différents, se regroupant en deux Guildes : Les Disciples de Brelor, ceux qui sont rebutés par les excès de modernité et qui pensent que les Valars sacrifient leur spiritualité au profit de la facilité que leur apportent les avancés techniques et technologiques, et que les Glindals sont trop laxistes au sujet de la foi, bien qu’aisément convertibles et très utiles en tant que chair à canon dans les conflits ouverts avec les Valars, qu'ils ne manquent pas de déclencher à la moindre occasion, toujours sous couvert de la religion !
Puis la Guilde des Croyants, qui pensent également que les Valars sacrifient leur spiritualité au profit de la modernité, mais qui préfèrent pratiquer les préceptes d'altruisme et de pardon plutôt que ceux de vengeance prodigués par les Dieux. Ils sont contre le progrès trop rapide, et ont une notion très forte de spiritualité, mais n'iront pas taper sur les Valars qui leur parleront de progrès, ni n'enverront de Glindals pour le faire...
*Les Valars qui pensent que seul le progrès importe et que celui-ci passe par le modernisme (de grandes Cités cosmopolites avec des forges, des mines, du commerce, etc.…) donc ils conspirent avec les Cités, les Capitales et les grands seigneurs pour réunir des fonds et des armées pour annexer toutes les régions sous une même bannière et renforcer les Cités.
Tout comme chez les Fëanturis, il se dégage deux courants de pensées qui les sépare en deux Guildes : L'ATERO, qui réunit les gens qui pensent que les Fëanturis sont trop restreints par leurs croyances et coutumes pour avancer, et que les Glindals sont trop timorés pour être pris au sérieux, mais qu’ils sont une bonne main d’œuvre en cas d’échauffourées avec les Fëanturis, qu'ils adorent provoqués dans ce but d'ailleurs.
Puis la Guilde du Savoir, qui réunit aussi ceux qui pensent que les Fëanturis sont bridés par la religion, et qui ne sont pas spécialement très portés sur celle-ci, et qui se servent de leur tête plus que du Doduaire pour améliorer les conditions de vie en Erébion. Ils ne sont pas très croyants mais n'iront pas dire du mal ou tabasser un croyant, le laissant dans son optique, tant qu'il ne le forcera pas à en faire de même...
*Les Glingals enfin, qui pensent que les deux autres factions ont un point de vue qui se défend, mais que chacun d’eux à ses torts. Ils préfèrent ainsi ne pas prendre parti directement, et agissent indirectement pour la destruction des deux factions, pour s’approprier le mérite des deux pensées. Ils se vendent donc à l’une ou à l’autre des deux factions selon le plus offrant et cherchent discrètement des infos sur la faction en question pour pouvoir s’en servir à cette fin. Ils se réunissent sous la même Guilde, la Guilde Marchande, qui réunit majoritairement ceux qui ne se placent pas concrètement dans l'une ou l'autre des Guildes précédemment citées, et qui pensent que la spiritualité à autant d'importance que le savoir, et vice versa.

Bien sûr, toutes ces notions sont développées dans les bibliothèques spécialisées, et méritent de s'y étendre plus longuement... Mais il est impossible de le faire ici sans y passer des heures.

Maintenant, il est l'heure de faire votre choix ! Vous allierez-vous à l’une de ces trois factions ? Resterez-vous de votre côté ? Créerez-vous votre propre alliance ? C’est à vous de tracer votre chemin !





Codage by Lillyth Lissager, pour les Terres d'Erébion. Toute reproduction, même partielle, est interdite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-erebion.forum-officiel.com
 

Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Contexte # Dans quel contexte vivons nous ?
» Contexte évolutif
» Contexte de Nox Aeterna
» Contexte One Piece Requiem
» Le Contexte du RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: L'antre du joueur :: Réglement & Contexte-