Discussion fébrile [PV: Lillyth]


Terre d'Erébion



 

Partagez | 
 

 Discussion fébrile [PV: Lillyth]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Discussion fébrile [PV: Lillyth]   Mer 20 Jan - 18:08

Son tricorne posé sur sa tête, les jambes croisées sur la table, ses bottes crasseuses tapissant abondamment les plats de terre, le Black Baron n’avait plus changé de position depuis maintenant une heure. Pensif ? Peut-être. Dans tous les cas, il demeurait dans cette sorte d’hébétude qui nous emporte lorsque l’on ne bouge plus pendant un trop long moment. Ses hommes étaient dispersés dans toute l’auberge, et conservaient une tranquillité peu coutumière à ces brigands de la mer. Certains jouaient aux cartes, d’autres discutaient en buvant. Aucun tapage, aucune altercation avec les pêcheurs locaux. Un des hommes d’Henri s’est même excusé lorsqu’un ivrogne le bouscula par accident. On pouvait raisonnablement se demander ce qu’il se passait ! Mais la réponse était toute simple à deviner, tendez l’oreille, affutez vôtre regard… Ces murmures fébriles, ces visages crispés… les hommes du Baron n’étaient pas détendus du tout. En vérité, ils attendaient quelqu’un.

Le capitaine bougea, une longue vibration secoua l’assistance qui devint d’autant plus anxieuse. Une bombe était armée dans cette taverne, et les dieux seuls savaient quand elle allait exploser. Pas d’inquiétudes pour le moment, Henri ne faisait que se rasseoir convenablement pour boire un peu dans sa choppe. Ni soif, ni faim ne venait le troubler, et pourtant il buvait. Ça passait le temps de boire. Lui aussi était anxieux, n’allez pas imaginer le contraire, seulement il était de son devoir de ne pas le montrer. Dans l’adversité, le capitaine doit toujours être un modèle, aujourd’hui de sang-froid. Aucun doute qu’aujourd’hui le pirate pouvait perdre sa tête, mais il demeurait calme, à peine tapotai-il nerveusement la table du doigt.

Il avait reçu une lettre, d’un membre éminent du gouvernement. « Aïe… » S’était-il dit. « J’ai vraiment fait autant de conneries ? » Et non, enfin… pas encore. Ce n’était pas après lui que la conseillère Lissager en avait, mais après les Fëanturi, comme toujours. Elle voulait confier une mission au capitaine pirate, en échange de quoi elle le laisserait à ses affaires, tout refus se soldant par un aller simple sur le billot. Une proposition si généreuse que le Black Baron l’accepta de suite. Comme tout bon capitaine, il en parla à son quartier-maître qui avait pour tâche de transmettre le message à l’équipage. Le quartier-maître avait maintenant un large hématome sur le crâne, mais après quelques négociations menées par le capitaine en personne, les hommes du Trèfle Noir acceptèrent cette périlleuse entreprise. Ils n’avaient guère le choix, de toute manière.

Les voilà maintenant au lieu du rendez-vous. Une petite auberge, dans une petite ville, sur une petite île, dans une petite baie éloignée des grandes villes de Lunaria. Ici, il n’y avait que des pêcheurs, des caboteurs, des débardeurs et des voleurs. Un endroit qui n’avait pas plus d’intérêts que le nom qu’il portait, voilà pourquoi je me dispenserais de vous le donner. Imaginez donc la surprise de ces gens sans histoire lorsqu’ils virent au loin le Trèfle Noir. Malgré la bravoure de ces nés-marins, un vent de panique souffla sur le village côtier et tout le monde se mit à l’abri dans sa hutte, espérant, sans trop y parvenir, que le Black Baron leur laisserait la vie sauve. Les pirates débarquèrent rapidement, mais aucun ordre rugissant ne fut donné pour piller la petite bourgade. Le groupe de crapules se dirigea simplement vers l’unique auberge et s’installa en début d’après-midi en commandant boissons et repas. Depuis, le soleil avait disparu, et ils n’avaient toujours pas bougés.

- Tu veux refaire une partie ? Entendit-on au fond de la salle.

- Roooh… Non ! J’en ai marre ! Capi…


- Ferme-là Troy !

Henri n’avait pas beaucoup bougé, mais désormais ses yeux à demi-masqués par son chapeau étaient dirigés vers l’excité. Son regard brûlant d’impatience calma immédiatement toutes les ardeurs. Le mot d’ordre avait été donné sur le pont du navire, à tous les membres d’équipage. « Vous vous tenez à carreaux ! Le premier qui l’ouvre finira pendu par les couilles à la proue du bateau ! On verra s’il les gardera aussi grosses après ça ! » Au moins il était transparent. Le dénommé Troy, un spécialiste du maniement du harpon, se rassit sans une protestation. Cela se voyait dans ses prunelles brunes, le Black Baron n’en pouvait plus d’attendre.
Revenir en haut Aller en bas
 

Discussion fébrile [PV: Lillyth]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Discussion]Le Site Du Zéro
» flood discussion
» POWERFUL : Forum de discussion
» Une discussion privée [Pv Eva]
» La mauvaise foi est l'âme de la discussion ✝ rose (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors rp :: Archives-