Comprendre la beauté du monde [Hefix]


Terre d'Erébion



 

Partagez | 
 

 Comprendre la beauté du monde [Hefix]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Comprendre la beauté du monde [Hefix]   Sam 29 Aoû - 17:34

La forêt était si belle en cette période, d'un vert éclatant. Une légère brise faisait s'agiter les branches des arbres, provoquant des jeux d'ombre sur le sous bois. Indil marchait depuis plusieurs heures déjà. Il avait quitter le dernier village très tôt le matin même, avec un gros sac sur le dos en plus de sa besace contenant ses affaires de dessins. Sa marche s'en trouvait fortement ralentie, mais avec tout ce paquetage, le semi elfe pourrait tenir plusieurs jours seul dans la forêt. Régulièrement, le jeune hybride faisait des pauses car il n'avait pas souvent l'habitude de marché avec un tel poids sur le dos. Mais il n'était pas pressé. Il profitait simplement de la nature, du vent qui semblait murmurer à ses oreilles, du chant des oiseaux que son passage importunés. Alors que le soleil était haut dans le ciel, Indil s'accorda une pause un peu plus longue pour se restaurer de quelques fruits frais, racines et viande séchée. Puis il reprit sa marche lente. Et enfin il trouva se qu'il cherchait : un lieu où son art pourrait être utile.

Devant lui s'étendait un bosquet d'arbre plus chétif que les autres. On pouvait voir à leurs formes noueuses que la maladie les imprégnaient. Quelques uns semblaient bien fragiles et vacillaient dangereusement sur leurs troncs à la moindre rafale de vent. Alors Indil s'installa, il défit son paquetage et monta une petite tente. Puis il sorti ses affaires de dessin, son grand calepin et ses crayons et il s'attela à sa tâche. Petite à petit, une reproduction parfaite de la forêt qu'il avait face à lui naissait sur le papier blanc. L'après midi touchait à sa fin quand Indil pausa son crayon, enfin satisfait de lui. L'hybride détailla encore une fois les arbres de son regard bleu. Le soleil déclinait maintenant et la forêt s'était peinte de tons orangés. Indil réfléchit un instant puis décida finalement de ne mettre que quelques touches de couleurs sur son dessin. A la manière d'une aquarelle, un peu de vert, de bleu et de brun, juste pour rendre le tout plus joli car il n'en avait pas besoin pour exercer son pouvoir.

Son travail enfin terminé, Indil décida qu'il était trop tard pour commencer à user de son pouvoir, il commencerai sa lourde tâche d'embellissement demain. Pour le moment, il devait faire un feu et rassasier son ventre qui crier famine. Un fois son corps nourri et réchauffé, Indil se roula en boule dans sa petite tente et s'endormi. Le lendemain, après s'être restauré de fruits secs, l'hybride reprit son carnet à dessin et réfléchit. Il voulait que cette partie de la forêt retrouve toute sa beauté et soit aussi luxuriante qu'ailleurs. Ici les arbres grands et forts côtoyaient ceux noueux et malades, instables, qui portaient difficilement vers le ciel leurs branches avec trop peu de feuilles. L'un d'eux attira le regard d'Indil. A moitié déraciné, totalement penché sur le côté, il était retenu dans sa chute par les branches d'un autre arbre, plus vigoureux. Oui, il allait commencer par celui là.

Indil avait apprit à se servir de son pouvoir et avait acquis la capacité de modifier la réalité. Son pouvoir avait néanmoins ses limites, il ne pouvait modifier que ce qui était visible. Donc s'il lui était possible de modifier l'apparence des arbres chétifs, cela ne les guérirait pas de la maladie qui continuerai à ronger leurs chairs. Non, si Indil voulait "guérir" cette partie de la forêt il devait "remplacer" les arbres malades. Mais il savait aussi qu'il devait respecter l'équilibre des choses. Un arbre mort est aussi source de vie. Alors oui, Indil aurait simplement pu faire disparaître cet arbre à moitié tombé, mais il préféra simplement l'aider à finir sa chute. Indil aurait pu "déplacer" l'arbre, mais cela lui aurait demandé d'utiliser deux fois son pouvoir, une fois pour "enlever" l'arbre et une fois pour le faire "réapparaître" ailleurs. Alors que s'il enlever simplement cette branche, l'arbre mort tomberait et l'autre, bien vigoureux, n'en serait pas trop affecté.

Une fois décidé, Indil se mit au travail. Il effaça sur son dessin la lourde branche qui soutenait une grand partie du poids de l'arbre mort. Ensuite, le semi elfe se concentra. Quelques minutes plus tard, la branche en question commença peu à peu à disparaître de la réalité, s'effaçant petit à petit, devenant transparente puis invisible. Le poids de l'arbre mort fit le reste et celui-ci s'effondra sur le sol dans un grand fracas, un concert de craquements qui résonna dans la forêt et les cris effrayés des oiseaux s'enfuyant lui répondirent. Indil rouvrit les yeux, une bonne chose de faîtes, et maintenant ? L'hybride se perdit de nouveau dans sa contemplation, cherchant le détail à modifier pour embellir d'avantage l'endroit. Peut-être enlever cet arbre là, et rajouter un autre là-bas, un petit peut-être, pour remplacer les arbres malades, un peu d'élagage ici ne ferrait pas de mal non plus. Il y avait tant à faire, tant de détails que ses yeux bleus jugeaient imparfaits.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Encyclopédie vivante
Messages : 1759
Date d'inscription : 03/05/2015
Age : 25
Localisation : Un peu partout
MessageSujet: Re: Comprendre la beauté du monde [Hefix]   Lun 31 Aoû - 2:09

*Le vieil Elfe était chez lui, recueillant les fruits et légumes mûrs de son potager, lorsqu'un grand craquement se fit entendre dans la forêt, au loin. C'était le son caractéristique d'un arbre qui tombait et cela ne l'intriguait aucunement. Après tout, il était normal qu'un arbre tombe de lui même de temps en temps, que ce soit par vieillesse, par maladie ou par une autre cause naturelle.

Néanmoins, puisque le son semblait relativement proche, Hefix se dit qu'il avait là l'opportunité de recueillir du bois en prévision des semaines plus froides qui allaient irrémédiablement faire leur approche. Ce moment était loin, mais il avait décidé de profiter de la journée pour entretenir quelque peu sa demeure et les alentours. Ainsi, il rentra sa récolte, prit une machette accrocher au mur, la glissa dans son étui et accrocha celui-ci à sa taille avant de prendre un petit traineau de transport et de quitter.*

~Vu la direction d'où provient le son, je suis à peu près certain de savoir où est tombé l'arbre.~

*L'Eldar connaissait bien une certaine partie de la forêt, car à force d'y vivre, d'y chasser et de s'y promener pendant des années, il avait finit par savoir s'orienter et retrouver certains endroits précis. Celui qu'il avait en tête comportait un bosquet d'arbres mal en point, grugés et asséchés par une quelconque infection.

Cependant, s'il avait pu entendre et reconnaitre le son de chute, c'était parce qu'il était de la race des Elfes et avait donc l'ouïe aiguisée. Le lieu qu'il convoitait était à une bonne heure de marche, mais la distance n'avait jamais été un problème pour lui et au bout d'une heure, il trouva l'endroit.*

~Voyons maintenant de quel arbre il s'agit. Il ne faudrait pas qu'une branche me tombe dessus!~

*En s'avançant entre les troncs, le multicentenaire entrevit un campement qui était dressé non loin. Sans être surpris, il demeurait intrigué par quiconque voyageait comme il le faisait, désireux de connaitre le ou les campeurs. Il continua donc tout droit jusqu'à se montrer et salua l'autre en employant le Commun d'un ton affable et amical.*

-Mes salutations voyageur! Mon nom est Hefix Intueri Volkarth. Puis-je connaitre le vôtre?

*L'inconnu semblait avoir tout un attirail d'artiste avec lui, quelque chose de bien plus complet que ce qu'utilisait l'érudit. Peut-être venait-il de le déranger en pleine création?*

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Comprendre la beauté du monde [Hefix]   Lun 31 Aoû - 9:28

Après un temps de réflexion, Indil s'était décidé à faire "pousser" un nouvel arbre, un petit, il fallait laisser à la nature le soin de reprendre son travail et de fortifier le nouvel arrivant. Aussi l'hybride avait dessiné un arbre sur son dessin, prenant soin de le placer là il aurait espace et lumière pour grandir par la suite. Ensuite, Indil se concentra, faisant appel à son pouvoir. Mais alors qu'il était en pleine concentration, une voix retentit près de lui.

-Mes salutations voyageur! Mon nom est Hefix Intueri Volkarth. Puis-je connaitre le vôtre?

Dans l'esprit en plein travail d'Indil, cela fit l'effet d'une cloche d'église qui aurait résonnait juste à côté de son oreille. Si le semi elfe perdait sa concentration maintenant, il mettrait deux fois plus de temps à récupérer et l'objet sur lequel il était entrain d'agir serait perdu à jamais. Aussi l'hybride décida pour le moment d'ignorer la voix étrangère. C'était dangereux, si cet inconnu était un ennemi... Mais Indil décréta que la voix n'avait pas parue agressive.

Alors les minutes de silence s'étirèrent, puis, toujours concentré, les yeux d'Indil se rouvrirent, voilés d'un pouvoir qui leur donnait une brillance surnaturel. Indil ne voyait pas de ses yeux, il visualisait simplement dans son esprit le miracle qu'il était entrain d'accomplir. Mais ses yeux se dirigèrent d'eux même dans la direction où l'arbre était entrain d'apparaître. Les contours d'abord, comme tracés au crayons dans l'air. Puis les contours se remplirent de tons de gris, comme un dessin au fusain. Les détails  et les couleurs apparurent ensuite, puis un moment de flottement durant lequel le "dessin" prit consistance. Enfin, un arbre en pleine forme d'environ cinq mètres de haut se tenait là, à la place du vide qu'il y avait avant, à quelques pas d'Indil et de l'inconnu.

Indil cligna des yeux, ceux-ci ayant reprit une couleur plus naturelle. Il observa un instant son travail, puis, fier de lui, il adressa un grand sourire à l'inconnu qui l'avait interpellé. S'était visiblement un elfe, un être de grande taille qui dégageait une espèce de force tranquille et qui donna l'impression à Indil d'avoir un arbre centenaire face à lui. D'ailleurs quelques indices montraient que le temps avait passé sur ce corps aux cheveux un peu blanchis. Cela signifiait qu'Indil avait face à lui un individu vraiment, vraiment très vieux, car le elfes vieillissent bien moins vite que les humains.

- Salutation à vous ! Lança l'hybride d'une voix enjouée et en elfique. Je suis Indil Fairendel, artiste itinérant de mon état. Veillez pardonner mon impolitesse mais il fallait absolument que je termine ceci, expliqua-t-il avec un mouvement de tête vers le nouvel arbre. Par contre, je n'ai pas non plus saisit ce que vous m'avez dit tout à l'heure, pourriez vous répéter ? Demanda encore Indil qui s'en sentit un peu gêné.

En effet, concentré comme il l'était, s'il avait vaguement comprit que l'inconnu le saluait, il n'avait pas était en mesure de comprendre la teneur de ces mots.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Encyclopédie vivante
Messages : 1759
Date d'inscription : 03/05/2015
Age : 25
Localisation : Un peu partout
MessageSujet: Re: Comprendre la beauté du monde [Hefix]   Mer 16 Déc - 0:02

*Si l'inconnu avait été dérangé, il resta tout de même de marbre, comme si Hefix n'était pas là. Pourtant, celui-ci était bien présent puisqu'il voyait son corps, confirmant qu'il n'était pas dans une vision involontaire.*

~Serait-il sourd?~

*Tel une statue, l'artiste ne bougeait pas même d'un millimètre, les yeux fermés, et seule sa lente respiration confirmait qu'il était bien vivant et présent. L'Eldar profita donc de l'état méditatif de l'individu pour l'observer plus attentivement, détaillant ses traits. Bien sûr, la première chose qu'il remarqua fut ses oreilles pointues comme les siennes, trait commun à tous les Elfes. Son visage lisse et sans ride laissait sous-entendre sa jeunesse, terme tout relatif ici puisque l'érudit évaluait qu'il avait environ un siècle d'âge. Sa chevelure était en revanche étonnamment pâle pour quelqu'un de cet âge, mais ce pouvait être là le signe qu'il possédait en lui une magie particulière ou bien, plus simplement, un héritage familial qui venait de ses ancêtres.

Soudainement, il ouvrit ses yeux, ceux-ci étant habités d'une flamme brillante et d'une intensité remarquable. Ignorant totalement le multicentenaire, le regard se porta sur le bosquet d'arbres malades, celui que le pèlerin vert utilisait comme repère depuis des années. Ces arbres ne vivaient pas longtemps, mais de nouveaux poussaient toujours au même endroit, affectés par le même mal.

Pourtant, quelque chose d'extraordinaire étant en train de se produire en cet endroit : de nulle part se formèrent dans l'air des lignes et des courbes, comme un dessin géant qui apparaissait du néant pour former lentement la silhouette d'un arbre. La forme s'opacifia ensuite doucement, d'abord de tons de gris, puis des détails de plus en plus poussés s'ajoutèrent d'eux-même avant que la couleur ne vienne compléter le tout. Pour finir, l'arbre ainsi créé s'incrusta dans le réel, devenant bois, sève et feuilles.*

~Ça alors! Voilà un pouvoir des plus singulier!~

*Le savant ramena son attention vers celui qui était à l'origine de ce changement. Sorti de sa transe, il cligna des yeux et lui sourit, de retour dans le moment présent, puis se présenta à lui en Elfique.*

-Salutation à vous! Je suis Indil Fairendel, artiste itinérant de mon état. Veillez pardonner mon impolitesse, mais il fallait absolument que je termine ceci. Par contre, je n'ai pas non plus saisit ce que vous m'avez dit tout à l'heure, pourriez vous répéter?

-Saesa omentien lle Indil Fairendel.* Mon nom est Hefix Intueri Volkarth. Vous avez répondu à ma question sans l'avoir entendu puisque je désirais justement connaitre votre nom.

*Laissant là son traineau de transport, il se dirigea vers l'arbre nouvellement apparu pour en effleurer l'écorce du bout des doigts. Cette création était désormais bien réelle et l'Elfe qu'il était percevait la vie qui habitait cet être. Sans retirer sa main, il tourna de nouveau la tête vers son interlocuteur.*

-C'est là une magie fort belle et unique, jamais encore je n'avais croisé quelqu'un qui était à même de forger le réel comme vous l'avez fait devant mes yeux. Et ce serait mentir que de dire que j'aurais cru un récit de vos exploits sans l'avoir d'abord vu, comme quoi il y a toujours moyen d'apprendre plus!

*C'était là ce qu'il recherchait, encore aujourd'hui, car même avec tous ses voyages et tout son savoir, le monde continuait à changer et à offrir toujours plus.*

-Est-ce vous qui avez fait chuter un arbre? Je suis certain que le son que j'ai entendu venait de ce lieu.

Traduction:
 

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Comprendre la beauté du monde [Hefix]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Comprendre la beauté du monde [Hefix]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Comme si elle n'avait jamais douté de la beauté du monde.
» " Comme si elle n'avait jamais douté de la beauté du monde, ni de celle des hommes" (Opale)
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Inauguration de la plus puissante turbine à gaz au monde
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors rp :: Archives-