Puis-je vous aidez? PV solena


Terre d'Erébion



 

Partagez | 
 

 Puis-je vous aidez? PV solena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Puis-je vous aidez? PV solena   Ven 28 Aoû - 23:35

Je ne sais pourquoi je suis là, mais j'y suis. Cela fait à présent des jours que je ne suis pas retourner à mon nid. Pourquoi? Je ne serais le dire. En faites si.. Cela va bientôt faire quelque années que ma mère à était tuer pour sauver ma peau. L'amour d'une mère.. Vivre sans est vraiment un lourd fardeau. Depuis ce fameux jour il me manque quelque chose, et il me manquera toujours quelque chose. Certes mon père m'a apporter énormément de sagesse et de bravoure , mais une mère apporte de l'amour. Je serais toujours redevable à mon père de ce qu'il a fait pour moi, mais cela ne remplacera jamais ce vide en moi. Causée par ces p*tain de chimères. J'en fait des cauchemars chaque soir.Je me revois courant à en perdre halène jusqu'à trébucher. J'étais jeune et insouciant , et essayer désespérément échapper au courroux de ma mère après que j'ai mis le feux au nid. Faut dire, j'aurais reçu une sacré raclée. J'esquisse un sourire à cette images. Mais il s'estompe bien vite quand, je me revoie couvert de terre, la tête dans le sol. Je revois ces pattes disgracieuse ce planter devant mon nez. Cet odeurs nauséabonde, puant la mort. Puant la... La peur. Ces longues griffes acérer ce plantant dans la terres, de la bave coulant près de moi. Levant la tête je vois une grosse tête de lion... Poilus ... Mais avec des ailes.. Je me revois , je ressent encore la sensations de peur et de dégoût.. Puis le sentiments d'avoir perdu quelqu'un d'important à ma vie. Ce sentiments ne partira jamais. C'est de ma fautes si elle est morte.

*- Arrête de te faire du mal Chuck , on sait très bien que c'est les dieux qu'ils l'ont voulut ainsi. *

Elle à raison. Je me fais plus mal qu'autre chose. Soit, tant que je suis là, autant chercher un forgeron pour affûter ma hache, elle en à bien besoins. Tout les regards ce tourne vers moi quand je marche, les murmures des gens " c'est un monstre! ", et pour les plus sages " Un drakéïd.. Son coeur vaut de l'or... " Oui. Mon coeur vaut de l'or et est très rechercher. Seulement, oserez-vous essayer de venir me le prendre au péril de vôtre vie? Peut de gens ose, beaucoup parle , mais peut le fond. C'est pourquoi je ne les craint pas. L'homme du moins. Il parle beaucoup, mais ne sait rien faire. Il ce croit plus intelligent et mieux. Cependant il n'a fait que des ravages. Il a inventé les armes pour faire couler le sang. Rien que sa devrait-être signe, devrait être punis par leurs vie. Les armes sont utile de nos jours, pour ce défendre certes... Mais si ils n'avaient pas inventé les armes, nous n'en aurions pas besoins pour nous défendre. C'est un cercles vicieux sans fin. Et sans parler de leurs nourritures pour le moins... Fétide. Sans aucun intérêt pour les papilles gustatives. Les mères reprennent leurs enfants, les éloignant de moi. Si seulement elles apprenaient à me connaitre , elle saurez que je ne leurs ferais aucun mal pour rien au monde. Mais l'homme à peur de l'inconnue.


Je trouve enfin un forgerons dans ce petit village sans prétention. Je lui tend ma hâche.

- Forgeron, forge, et aiguise cette lame

Il me regarde avec un air de dégoût. Bien entendu il n'a jamais vu de drakéïd et à l'air bête comme ces pieds cette homme là.


- Forge et je te payerai.

Toujours aucune réaction, si bien que je pose ma hâche sur son établis et attend sagement. Toujours aucune réaction. Je sort une pièce d'or de la bourse que je tiens à ma ceinture. Sans doute le triple du prix pour un affûtage. De surcroît c'est ma dernière.. Il faut vraiment que je retourne au nid. Et je n'aurais de quoi me loger ce soir. Ni manger. A la bonne heure, j'essayerai de chasser comme les ancêtre! Et dormirai à la belle étoile. Peut-être cela me fera du bien ! Je pose la pièce sur son établis à coté de ma hâche


-Aiguise forgerons et cette pièce d'or sera pour toi. Mais , n'essaie pas de me rouler. Tu n'as certainement pas envie que je me mette en colère.

-J'ai d'autre armes à faire, d'autre commande avant vôtre hâche. Soit vous attendez 3 jours , soit vous partez.

- Je n'ai pas le temps d'attendre. Aiguise forgeron, maintenant ! Je suis un homme de voyage. Aiguise !

Devant mon ton qui ce faisais pressent il décide de l'aiguiser , cela ne lui prend qu'une 30en de minutes. Je vérifie l'affûtage avant de partir. J'allais sortir de la ville quand une femme ce plante devant moi et me regarde avec de gros yeux. J'essaye de la contourner mais elle m'en empêche. De quelque manière que ce soit. Et elle me fixe intensément. Avec un regard pénétrant.


- Puis-je vous aidez?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 30
Date d'inscription : 06/04/2015
MessageSujet: Re: Puis-je vous aidez? PV solena   Lun 31 Aoû - 21:35

Forêt, plaine, forêt, bosquet, rivière... Merveilleux paysages mais Solena commençait à manquer de vêtements, d’ustensiles et d'un bon lit pour passer une vraie nuit. La jeune femme avait également une envie plus qu'envahissante d'aller enfin dans une vraie ville. Bien sur elle avait déjà vu des maisons, des puits, mais ils étaient tout petit lorsqu'elle avait vécu son premier mois dans le village de Janne. Mais ces livres d'histoires parlaient toujours de très grandes villes, où fontaines, parterre de fleurs, et des personnes étranges, de toutes races et toutes cultures à perte de vue. Il était largement temps pour la petite de se mettre réellement en direction de la vie. Mais par où devait elle aller? Au début le chemin était simple, on lui avait tout simplement dit de suivre le nord et elle trouverait une ville. Mais à présent qu'elle avait été dans tous les sens comme une écervelée comment pourrait-elle tomber miraculeusement sur une ville?  

Solena avança deux jours dans la forêt en essayant d'avancer le plus vite pour tomber sur une âme charitable qui l'aiderait à trouver son chemin, bien qu'elle eut plusieurs fois beaucoup de mal à résister à un papillon, à une libellule ou encore à un cerf! Mais au bout de son deuxième jours alors que le soleil tombé dans les ténèbres, un feu s'alluma non loin d'elle, la petite se mit donc à courir vers la lumière rassurante, sans se préoccuper que le camp pouvait appartenir à des crapules, des brigands ou même des assassins. Heureusement pour sa vie, elle tomba sur un homme âgé et son âne. Il avait l'air si épuisé, des gouffres remplissaient son pauvre visage ravagé par le temps et son dur travail de marchand ambulant. Solena s'approcha avec un large sourire et avec sa diplomatie  habituelle prit la parole.

-Bonjour vieux monsieur, peux-tu me montrer la ville s'il te plait?

Le marchand regarda cette petite sortir de la forêt comme par enchantement mais ne répondit pas. Il se leva avec beaucoup de difficulté et tira la langue à Solena. Enfin plutôt ce qu'il en restait. Sa langue mutilée, certainement arraché avec une barbarie certaine força la petite à pousser un cri de peur. Elle alla alors se réfugier dans les bras de ce pauvre malheureux comme pour le consoler, lui montrer qu'elle était triste pour lui. Un léger rire sortit du plus profond de la gorge de vieux marchand, il avait presque quelque chose d’inquiétant mais Solena n'y fit pas attention. Le vieil homme lui montra une carte avec un nom en grand : " Puymirail " puis il pointa son chariot et l'étrangère. La jeune femme essaya de comprendre lorsqu'elle s'exclama :

- Tu vas dans une ville?! Je peux venir?!

Lorsque le marchand secoua la tête en souriant, Solena sauta sur place en riant et en le remerciant plus d'une fois ! Elle était heureuse et d'ici peu de temps elle serait dans une ville enfin! Le lendemain elle s'assit sur la chariote et se laissa guider vers la ville promise! Plusieurs fois elle c'était mise à courir autour de l'âne en chantant le plus fort qu'elle pouvait ce qui rendit le voyage plus qu'agréable pour le dernière voyage de ce marchant épuisé. Le voyage dura ainsi une journée et une mâtiné. Lorsque les remparts se dressèrent devant les deux voyageurs, Solena se tut immédiatement et les regardèrent comme ci les dieux eux même se dressaient devant les portes de Puymirail. A la porte principale, le marchand fit descendre sa passagère et la remercia de sa joie de vivre en lui offrant une magnifique rose qu'il avait trouvé sur le chemin. Une larme glissa le long de la joue de la petite qui serra très fort son nouvel ami. Lorsqu'il lui fit signe de partir, elle lui refit un baiser sur la joue et se mit à courir vers la ville en se promettant de revoir ce voyageur.

Lorsqu'elle entra dans la ville une odeur étrange, étouffante presque, l'attrapa au visage. La rue était immense et pourtant avec des centaines de voyageurs elle semblait minuscule. La petite essaya de se frayer un chemin, la tête tourner vers les hauteurs pour admirer ce paysage si étrange et pourtant si intriguant, magnifique, exaltant! Enfin elle avait trouvé la ville. Elle écoutait les gens parler. Elle ne comprenais pas tout, certains semblaient même parler d'autres langues. Mais elle finit par comprendre qu'un marché se tenait non loin de là. Elle prit donc la route pour essayer de trouver du tissu et de continuer sa découverte !

Mais son arrivé sur le marché fut chaotique. Un homme la pousser, peut être sans y faire attention, mais elle tomba sur des caisses remplient de légumes. Le marchant se leva hors de lui et cria sur la petite.

- Tu vas me payer toute ma cargaison petite écervelée ! Ou tu le payerais de ton corps!

Solena prit peur et recula en essayant de retenir ses larmes. En plus de se faire hurler dessus, ses paumes brûlé à cause de sa peau arrachée.

- Je n'ai pas d'argent pour vous, je... je... n'ai pas fait exprès, c'est pas ma faute.

L'homme faisant plus de deux têtes de plus que Solena et trois à quatre fois sa largeur essaya de l'attraper au cou. La petite se retourna et se mit à courir pour lui échapper. Le marchant aboya des ordres à sa femme et se mit à sa poursuite. Elle courrait plus vite que lui heureusement, certainement à son poids beaucoup plus petit. Au bout de cinq minutes de course éreintante, Solena tourna dans une ruelle certaine lui avoir échappé. Elle essuya ses yeux et lorsqu'elle les rouvrit, elle aperçu un être étrange recouvert d'écaille de couleur orange, telle le soleil au petit matin. Absorbé à sa contemplation, la petite remarqua qu'elle empêchait l'étranger de passer uniquement lorsqu'il se mit à parler. Mais tout ce qui sortit de sa petite bouche fut un murmure.

- Dragon ...

Race majestueuse, impitoyable mais si merveilleuse! Elle avait apprit à les aimer, les craindre, les idolâtrer grâce à ses livres. Elle se laissa alors tomber sur ses genoux et baissa la tête en signe de respect comme les chevaliers le faisaient dans les livres lorsqu'un digne dragon se montrait. Mais rapidement l’excitation, la joue, l'euphorie même prit le dessus sur son respect et Solena se mit à dévorer la créature du regard. Elle se releva et se mit à sourire comme une folle en approchant la main des écailles si merveilleuses. Mais avant qu'elle ne pu les toucher, une voix s'éleva dans la ruelle.

- Viens ici catin! Je vais te faire payer! Je vais tellement te prendre que j'économiserais assez d'argent pour rembourser mes tomates!

Solena ne comprit pas la moitié des mots prononcer par le marchant mais elle comprit grâce à son ton qu'elle était en danger. Ses yeux perdirent leur admiration et leur joie, la peur et les larmes les remplacèrent. La jeune femme regarda le dragon et se cacha derrière son dos.

- Aidez moi s'il te plait, je suis pas coupable... je n'ai rien fais, cette dernière phrase se perdit dans ses sanglots tandis que la petite était terrifier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Puis-je vous aidez? PV solena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Liloo Gage à l'appareil, comment puis-je vous aider?
» Que puis-je faire pour vous aider....? [Pv Maximilien Shreck]
» Pourquoi un Corbeau .. ?
» Puis-je vous inviter à diner ?
» Connaissez-vous Prison Break ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors rp :: Archives-