Zelgius, barde et poète de son état !


Terre d'Erébion



 

Partagez | 
 

 Zelgius, barde et poète de son état !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 105
Date d'inscription : 25/07/2015
Age : 18
Localisation : Sud de la France o/
MessageSujet: Zelgius, barde et poète de son état !   Lun 27 Juil - 15:03


Présentation  
   Du personnage
 

  Prénom & Nom : Zelgius, tout simplement. Parfois « Maître Zelgius » en raison de sa profession artistique.
  Sexe : Homme.
  Âge du personnage : 31 ans. Né le 24 Loctanïs en Nivôsiar de l’an -2031.
  Race : Humain, éphémère et fragile humain.
  Métier/Rang: Barde itinérant.
  Factions :Glindal.
  Arme(s) : Une miséricorde attachée à sa ceinture, qu’il n’utilise qu’en dernier recourt.
  Compétence magique :(Oui/Non) : Non
 
 
Description
   Physique
 


  Deux décennies passée à rouler sa bosse sur tous les chemins du monde, ça vous forge un homme ! En effet, on ne peut pas passer autant de temps les fesses sur la selle d’un cheval sans développer une constitution physique adéquat. Bon, mettons de côté que seul le postérieur du dit voyageur prendra du muscle ainsi pour se concentrer sur… le fonctionnement « intérieur » de notre cavalier. En toute logique, un tel homme aura été confronté à la furie des éléments ! Aux malicieux bandits de grands chemins ! Au manque de nourriture ! Pareil personnage se trouvera donc doté d’une vigueur extraordinaire, d’une immunité aux maladies enviable par beaucoup, d’un estomac prêt à avaler les pires denrées pour survivre ! Cet homme si prodigieux est votre humble serviteur.

Mais ne reculez pas tout de suite, vous ne savez pas encore à quoi ressemble mon visage ! Ne dit-on pas qu’il est le reflet de l’âme ? Alors soyez sans crainte, car ce sera l’ultime preuve que je suis la bonté incarnée. Voyez-vous, chers lecteurs, la nature m’a doté d’un charme qui, à mon grand regret, est envié par beaucoup. Je ne suis, certes, pas très grand, mais ma fine musculature suffit à ne pas m’afficher comme étant le dernier des rejetons ! Mes cheveux, bien qu’assez longs et bouclant légèrement, sont assez élégants pour que je les garde libres. Bien sûr, je les couvre le plus souvent d’une coiffe, aussi modeste soit-elle, c’est le fondement de la bienséance ! Malgré cela, j’essaye toujours de conserver une certaine… facétie dans mes vêtements. Je suis, après tout, là pour divertir les gens, il faut donc avoir l’air un peu fantasque si l’on veut espérer briller au milieu de la plèbe.

Ma plus grande fierté reste mon hygiène de vie qui est, avouons-le, irréprochable. J’essaye de paraître, en permanence, fraichement rasé. Ne conservant que quelques ornements capillaires pour… ne pas trop me rajeunir. Lorsque je le peux, et dès qu’il m’est possible de le faire, je me lave avec application. Je mange sainement, quoique de façon irrégulière, et je ne bois que modérément. En bref, je me maintiens en forme pour ravir dames et damoiseaux ! Il va sans dire que je n’ai pas choisi ma profession au hasard ! Ma voix est, dit-on, aussi habile que ma plume ! C’est donc à vous de vous imaginer la beauté de cette dernière au travers des pages du livre que vous avez entre les mains…  


Extrait du prologue de « Cinq décennies de poésie », autobiographie du poète et barde Zelgius, publiée en -1962.




 
Description
   Mentale
 


  Il convient de rappeler à tous que le poète et barde Zelgius était un homme qui, sous couvert d’un semblant de passion pour son art, aimait avant tout dépenser les revenus qu’il obtenait auprès des badauds comme des seigneurs dans les distractions les plus vastes possibles. Banquets opulents, beuveries interminables, participation à l’ouverture de chaque bordel qu’il trouvait, notre barde savait se faire plaisir et c’était là sa principale raison de vivre. Cependant, pour pouvoir s’offrir tout ça il faut de l’or… beaucoup d’or. Le poète était, bienheureusement pour lui, né avec un talent tout particulier pour les arts des lettres et la musique. Au talent certain pour composer des mélodies, il alliait un certain style pour conter les aventures épiques de quelques héros oubliés. Il parvenait, bien entendu, à écrire d’autres choses, comme sa célèbre autobiographie « Cinq décennies de poésie. », mais c’était quelque chose de rare et il s’en tenait généralement aux balades langoureuses pour plaire aux dames qui se pâmaient devant une si belle mélodie.

Mais ce tableau très… obscur cachait aussi une bonne facette, il faut le reconnaître. Car oui, maître Zelgius était, certes, superficiel et vénal sur les bords, mais jamais il n’a usé de méthodes fourbes pour gagner sa pitance. Jamais il ne lui vint à l’esprit d’aller à l’encontre de la loi. Même si, par ses frasques grandiloquentes, il s’attirait parfois les foudres de quelques gardes jaloux de son succès. Si, parfois, il faisait un léger tapage à cause d’un trop gros amour de la boisson, il payait toujours promptement ce que la loi lui demandait. C’était un homme d’honneur, brave, qui n’hésitait pas à aller chercher l’inspiration pour ses poèmes épiques là où elle était. Plus d’une fois, il rejoignit les champs de bataille en compagnie des seigneurs concernés par ces derniers. Il transformait alors, grâce à sa plume, les combats en récit, les soldats en héros, et les généraux en légendes. Car c’était là sa raison d’être. Comme il disait si bien dans le prologue de son livre « Qui donc écrit l’histoire ? Celui qui tient la plume ! »

Pour toutes ces raisons, on ne peut retirer à maître Zelgius les honneurs qui lui sont dus. Il nous a légué un patrimoine artistique de grande valeur durant tout son vivant. Et même si son autobiographie suinte de l’arrogance de son auteur, elle reste néanmoins fidèle sur les évènements que ce dernier dit avoir vu. Un de ses plus proches amis a dit de lui : « Pour les artistes, c’est un œil nouveau ; pour les dames, c’est un héros ; pour ses amis... c’est un fardeau. »  


Extrait de la biographie du poète Zelgius, « Un demi-siècle de débauche… et ? », publiée en -1912, écrite par Duval Verick, historien de son état.




 
Votre
   Histoire
 


 "Compte-rendu d’interrogatoire du capitaine de la garde de Riverouge Jack Royer, 42 Apfís de Tamériel, an -2010.

Prénom : Zelgius. Nom de famille : inconnu. Âge : Environ la vingtaine. Profession : Barde itinérant. Cet homme est le principal suspect dans l’affaire de l’incendie du grenier n°4, hier soir, dans le quartier des entrepôts de Riverouge. Selon des témoins de la scène, le suspect était ivre mort et, pour sa défense, disent qu’il a confondu sa bouteille de vin et sa torche et qu’il a jeté cette dernière par la fenêtre de l’entrepôt, démarrant ainsi l’incendie qui allait rapidement se propager jusqu’à embraser tout le grenier une demi-heure plus tard.

Pour sauvegarder l’identité du suspect, en cas de récidive, je vais procéder à un interrogatoire quant à son passé. Comme d’habitude, j’exigerai de lui la sincérité la plus totale sous peine de rallonger la durée de l’emprisonnement qu’il effectuera de toute façon.

Le suspect a l’air de bien se porter, même s’il semble avoir la lèvre fendu et légèrement gonflée et qu’il empeste l’alcool.

Q1 : Où êtes-vous né et quand ?
R1 : Né à Riverouge, le 24 Loctanïs en Nivôsiar de l’an -2031.

Q2 : Avez-vous étudié quelque part ?
R2 : A étudié la musique et la poésie auprès de Maître Geoffrey, un barde local, jusqu’à ses 15 ans.

Q3 : Qu’avez-vous fait ensuite ?
R3 : Travaille à son compte dans les tavernes et les auberges locales jusqu’à aujourd’hui.

Q4 : Avez-vous un penchant pour l’alcool ?
R4 : Non.

Les témoins, et son odeur, affirmant le contraire, il est avéré que le suspect ment. Il verra donc sa peine alourdie de quelques jours.

Q5 : les gardes vous ont-ils bien traités ?
R5 : Non. Ils m’ont battu à plusieurs reprises.

Je demanderai personnellement aux intéressés s’il dit la vérité, tout en demandant à une infirmière de l’examiner dans la matinée. Si c’est encore un mensonge, il verra encore sa peine s’alourdir et je ne pense pas que les gardes l’apprécieront davantage.

Q6 : Que font vos parents ?
R6 : Jamais connu le père. Mère décédée l’année passée. Ancienne couturière.

Le suspect arrivant encore à travailler malgré le décès de sa mère, je présume que son état mental est stable. En outre, il ne porte aucune trace de déficience mentale. Pas de bave au coin de la lèvre, discours cohérant. Je l’exempt de passer d’autres examens sur le sujet.

Q7 : Avez-vous mis le feu à ce grenier ?
R7 : Non.

Le suspect mentant encore effrontément alors qu’il y a présence de multiples témoins, ce dernier verra encore sa peine allongée.

Interrogatoire terminé, le suspect est conduit dans sa cellule et je décide qu’il y restera trois semaines et qu’il devra, de surcroît, payer une partie des réparations."

Extrait des archives de la garde de Riverouge, compte-rendu daté et signé par le capitaine Jack Royer.


"Feu ma mère était une bien bonne femme, oh oui. Jamais en colère, jamais fatiguée, pleine d’entrain et d’énergie. Sa disparition en -2011 m’a, je le reconnais sans peine, profondément bouleversée. Emportée par la tuberculose, quelle tragédie… Enfin ! Le monde continu de tourner et votre humble serviteur continu d’écrire !"

Extrait de « Cinq décennies de poésie », autobiographie du poète et barde Zelgius, publiée en -1962.


"Il convient de penser que les relations entre Zelgius et sa mère (que l’on appelait communément Delaiguille, en référence à sa profession) étaient plus que tumultueuses. Zelgius a confié à ses amis les plus proches que la femme était sévère, « banale » et « qu’elle ne comprenait rien à l’art ». On peut donc aisément supposer que les conflits entre les deux étaient fréquents. Les mauvaises langues de l’époque accusaient même le jeune barde d’avoir lui-même tué sa mère en -2011, mais ce ne sont que fumisteries. Le rapport d’autopsie officiel stipulait bien que la madone avait été emportée par la tuberculose à l’âge de 43 ans."

Extrait de la biographie du poète Zelgius, « Un demi-siècle de débauche… et ? », publiée en -1912, écrite par Duval Verick, historien de son état
 
Présentation de
   Vos dons/ Vos défauts
 

Au vu de sa profession, il est évident que notre barde possède un talent certain pour la musique. Son instrument de prédilection est le luth. Néanmoins, c'est également un très bon conteur, écrivain et poète ! Il est très éloquent et dragueur, diplomate, mais s'attire aussi souvent des ennuis. Il ne rechigne pas à côtoyer le danger, tant qu'il ne menace pas sa propre personne. Si ce devait être le cas, il ruserait ou bien fuirait. Il sait courir très vite.
 
Complément
   De la fiche
 

  Code du réglement : Validé ♫
  Comment es-tu arrivé ici ? : Goûtgueule
  Que pense tu du forum pour le moment ? : Codage très beau *^* Histoire sympathique, le seul point négatif que je trouve c’est la carte dessinée au stylo ^^’ Y’a possibilité de trouver des tas de bons graphistes capables de faire de jolies cartes toutes belles et propres. =D
Temps de présence prévue pour le moment ? : Tant que je suis en vacances, je serais là aussi souvent que faire se peut, mais à la rentrée il faudra prendre en compte mes études. ^^
 
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fonda powa
Messages : 366
Date d'inscription : 26/03/2015
MessageSujet: Re: Zelgius, barde et poète de son état !   Lun 27 Juil - 15:40

Bon en soit, hormis les deux petite fautes temporel dans mental et physique, ta fiche me va Smile

J'attends cette modification qu'on a vue sur skype, et je te valide Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-erebion.forum-officiel.com
avatar
Messages : 105
Date d'inscription : 25/07/2015
Age : 18
Localisation : Sud de la France o/
MessageSujet: Re: Zelgius, barde et poète de son état !   Lun 27 Juil - 16:28

Dacco dacc Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Zelgius, barde et poète de son état !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Zelgius, barde et poète de son état !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Maudramme de Métromanie, le Poète-Bretteur
» Récit d'un barde comme il y en avait tant :
» Anaël, le barde errant des Havres
» Alessio - Barde et escroc [manque sorts]
» CV Zelgius

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Vie du Forum :: L'Almanach :: Personnages :: Fiches validées-