Ranarauna et Emela-Ntouka


Terre d'Erébion



 

Partagez | 
 

 Ranarauna et Emela-Ntouka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Ranarauna et Emela-Ntouka   Sam 11 Juil - 4:53


Présentation  
   du personnage
 

  Prénom & Nom : Ranarauna et Emela-Ntouka, progéniture d'Isa Bere
  Sexe : respectivement femelle et mâle
  Âge du personnage : 120 ans
  Race : Drakéïd et pseudo-dragon
  Métier/Rang: Voyageur (ou conteur, à temps partiel)
  Factions : Glindal
  Arme(s) : hachette en fer, divers petits couteaux et une lance rudimentaire.
  Compétence magique : Oui
 
 
Oyez ma voix de feu, mortels!
Oyez la création de ma descendance,
Née sous la lumière impitoyable du désert,
Nourrie des rayons de l’astre-roi! Assistez à la naissance d’une race, Reflet de ma puissance!
Voyez ma progéniture régner sur les airs infinis,
Voyez comme elle foule la terre et conquiert à chaque pas,
Jusqu’à vos jeunes cités où vous croyez assurer votre salut!
L’avenir lui appartient comme j’ai moi-même dominé le passé!
Bien des choses reposent entre nos griffes!
Sur ses écailles sombres, vous briserez vos épées!
Sous ses crocs, le sang gouttera comme un alcool brûlant!
Son rugissement secouera les montagnes et fera faillir les plus vaillants!
Sa langue trahira le plus sceptique!
Tous lui ouvriront les bras avant qu’il ne dévore leurs cœurs
Et rende grâce à mon nom dans un brasier glorieux!
Son esprit est plus vaste que le vôtre! Sa portée dépasse la mienne!
Personne ne le reconnaîtra : il sera unique au monde sans jamais être seul et le fruit de mon pouvoir touchera l’âme elle-même!


Description
   Physique
 

 
Emela-Ntouka
Demi progéniture d'Isa Bere, Emela-Ntouka a vu le jour sous le soleil en fusion du désert de Solariàs. Mâle bipède de 120 ans aux écailles d’un noir mat, il déploie de longues et larges ailes pour chevaucher les courants ascendants comme un monstrueux vautour, préférant planer plutôt que d’agiter inutilement ses lourdes voiles, peu adaptées au vol acrobatique. Au sol, ses hautes pattes agiles en font un sacré coureur et son cou fièrement dressé rappelle une autruche cauchemardesque de sept tonnes pour trois mètres cinquante à l’épaule, sa tête culminant à près de cinq mètres cinquante.

Une tête cornue massive, aux yeux ardents et apparemment perçants (quoique nous sachions tous ce qu'il en est réellement) se fend d’une gueule qui n’a rien à envier aux plus gros crocodiliens. Ces mâchoires béantes produisent une gamme de sons élaborées allant du rugissement digne des grands félins à de subtils grondements syllabiques, presque des mots aux oreilles attentives.


Ranarauna
Demi progéniture d'Isa Bere, Ranarauna a vu le jour sous le soleil en fusion du désert de Solariàs. À 120 ans, c’est une femelle de taille moyenne et solidement charpentée selon les critères humains. Sa peau sombre se mue en écailles coriaces en différents endroits de son anatomie, telles que l’extérieur des bras et le côté des jambes, le buste, l’abdomen, la plante des pieds et le dos de ses mains aux ongles noirs et durs comme la pierre. À travers une myriade de tresses serpentines, une demi-douzaine d’excroissances jaillissent à l’arrière de son crâne comme autant de cornes et se fondent dans une crête qui dévale son épine dorsale en une série de petits ailerons osseux. Cette dernière disparaît à son tour au bout de sa queue noire, laquelle caresse le sol sur près de trente centimètres.

Le visage naturellement ouvert de Rana se déploie sans angles autour d’un nez épaté, au-dessus duquel s’ouvre une paire de larges yeux d’obsidienne aux reflets de feu dormant. Si elle engage la conversation, ses lèvres charnues dévoilent une dentition qui n'est pas sans rappeler celle d’un squale, et aussi sincère que soit son sourire, il paraîtra toujours un peu inquiétant à la majorité des gens.

Les expressions faciales qu'elle adopte sont parfois le fruit de la nécessité : d'abord élevée par un dragon (face de reptile, peu de muscles d'expression) cela ne lui vient pas toujours naturellement, mais comme un village entier a tout de même participé à son éducation, elle comprend l'importance de la chose et a de bon gré acquis cette habitude humaine. Le rire et le sourire sont ce qui lui viennent le plus naturellement, mais son regard transmettra toujours plus d’information que l’ensemble de son visage.

Depuis qu'ils vagabondent en territoires inconnus, Ranarauna a l’habitude de camoufler ses écailles sous/parmi des peintures traditionnelles blanches ou de différentes teintes d’ocre, plus rarement du henné. Ses vêtements s'apparentent à divers costumes traditionnels africains, simples, aux motifs larges et brillamment colorés.


Autres détails
Depuis que la descendance d'Isa Bere a pris la route, elle se partage la charge du matériel nécessaire à ses pérégrinations, soit divers petits couteaux, des cornes d’animaux , une conque, une hachette en fer, deux petits masques de bois, du tissus (vêtements de rechange), un petit tambour, un bol, deux-trois ustensiles et quelques gris-gris, fétiches et porte-bonheurs… et de la nourriture quand la chance leur sourit. Cela dit, Ntouka se trimballe toujours la majeure partie de l'attirail.

La tradition orale de leur peuple d'accueil rend Ranarauna plutôt éloquente… ou grande gueule… ou chiante… c'est vous qui voyez. Pour sa part, son frère donne peut-être plus de voix qu’un dragon normal afin de communiquer avec elle. À l’instar de jumeaux, mais parallèlement à la télépathie, ils ont développé une langue qui leur est propre et dont ils usent pour se transmettre des informations de base ou pour se rassurer.

  Sauf lorsqu’il s’agit de voler et parfois de chasser, Rana ne monte jamais sur le dos de son frère, par respect comme par équité (il ne peut en faire autant) avec pour conséquence une conscience accrue de l’autre : Rana a du s’endurcir pour suivre Ntouka et ce dernier adapte son rythme à celui de sa moitié.


 
Description
   Mentale
 

  Rana et Ntouka partagent d'abord un noyau identitaire fondamental où le besoin viscéral de l'autre domine; leur éducation et le pragmatisme les empêchent de se couper complètement des autres, mais rend difficile l’intégration à long terme d’un élément extérieur à leur binôme. Voyageur peu commun, ils désirent conserver une certaine indépendance et l'exclusivité du lien qui les unis en subvenant eux-mêmes à leurs besoins, mais la route ne fait pas de cadeaux : plutôt ignorants du monde qu'ils parcourent, ils devront tôt ou tard s'adapter. En attendant, ils aiment bouger et supportent mal l'inactivité.

  Conscients d'être une puissante créature, autrefois respectés au sein de leur communauté, ils sont habitués à un niveau de vie confortable, refusent qu'on les prenne de haut ou qu'on les menace et trouvent très agaçant qu'on leur dise non. Face à ce désagrément, il leur arrive même de décider que la fin justifie les moyens...

  Créature issue du feu, Rana et Ntouka ont hérités d'un naturel passionné et d'un tempérament quelque peu bouillant. Prompts à s'enflammer lorsqu'on les provoque, ils passent rapidement d'un état d'esprit à un autre, parfois au gré de leurs humeurs contraires, phénomène qui les rend soupe-au-lait aux yeux de certains observateurs.

  En dépit de ces traits de caractère difficiles, dirons-nous, la Drakéïd et sa moitié compensent avec certaines qualités : simples, respectueux des aînés, ils possèdent un bon fond et savent que la survie est avant tout une question de solidarité et d'entraide.

 

Votre
   Histoire
 

  On n’observa jamais Isa Bere la Sécheresse ailleurs que sur le territoire de Solariàs et tout conteur d’horreurs qui se respecte vous assurera que c’est une chance pour le reste du monde que cette bête infâme se cantonne à ce désert, où elle ne peut blesser personne (c’est-à-dire personne d’autres que de petits villages sans importance et les tribus nomades dont on n’entend jamais parler.) Par la suite, si vous décidiez de laisser ce connard de conteur à ses histoires, peut-être qu’un voyageur un peu plus fiable ou (si vous êtes très très chanceux) un habitant du désert loquace détrompera les ouï-dire qui courent allègrement sur la dragonne. En fait, la plupart des natifs la voient comme un croque-mitaine plus ou moins légendaire dont on aperçoit de temps à autres la silhouette dans un ciel pur, lointain rappel de sa réalité.

La tradition orale des nomades prétend qu’avant la création de sa descendance, le vol d'Isa Bere ne croisa que trois fois seulement le chemin des humains : à l’aube de son règne, lorsqu’elle dévora une tribu entière; quelques décennies plus tard, lorsqu’un prince guerrier défia la dragonne pour venger le massacre; et enfin, lorsque sa puissance eut mûrit, elle manqua causer la mort de centaines d’habitants du désert en bloquant l’accès aux oasis. Suite à cet épisode, elle prit son surnom de Sécheresse, afin que tous gardent en mémoire l’étendue de son pouvoir sur chaque être arpentant ces terres arides et pour que les humains lui foutent la paix.

Plus de deux siècles passèrent sans nouvelles histoires et discrètement, peu à peu, par la petite porte pour ne pas vexer l’intéressée, les exploits d’Isa Bere commencèrent à entrer dans la légende. C’est alors que le changement frappa encore : peu encline à quitter son domaine de prédilection à la recherche d’un partenaire, la dragonne se mit en tête de donner naissance à la seule descendance qu’elle puisse concevoir elle-même. Elle créa un Drakéïd. On raconte aux gens du voyage que les pierres environnantes se fracturèrent lorsque l’opération réussit et que les dunes frissonnèrent sous le cri primal du nouveau-né. Ce qui est sûr, c’est qu’en voyant sa progéniture semi-humaine, la Sécheresse s’empressa d’enlever une jeune femme, Muuguzi, qui venait de perdre son premier enfant.

Muuguzi resta de longues années auprès de sa ravisseuse et de sa créature, assurant d’abord la subsistance de cette dernière, aidant à soigner cette chose minuscule qu’un dragon aurait pu blesser par inadvertance, puis les instruisant des habitudes et du langage des hommes à mesure que diminuait son utilité de nourrice. Muuguzi devint par la suite la clé vers les nomades en se faisant héraut de ses maîtres et prépara la rencontre qui mena à un partenariat singulier : Isa Bere devint la protectrice d’un clan de second ordre, qui en retour accueillit et éleva sa descendance.

L’accord, d’abord tendu, se révéla profitable aux deux partis. La tribu gagna en prospérité et en puissance, tandis que la dragonne vit sa création grandir en sécurité et en force. À travers sa langue, elle lui transmit avec patience un savoir ancien, le point de vue des puissants et la sagesse propre à leur espèce. Néanmoins consciente qu’il faut un village pour élever un enfant, elle laissa le sien apprendre des hommes la fragilité de la vie, le courage, l’entraide et la force des mots.

Deux générations plus tard, il devint évident que si le désert était assez vaste et dangereux pour venir à bout de cent aventuriers, la destinée des créatures d'Isa Bere ne saurait s'en satisfaire alors qu'un monde s'offrait à eux, longuement dépeint et vanté par des voyageurs brièvement accueillis par leur clan. Un jour, les pas de Ranarauna et Emela-Ntouka cessèrent donc de suivre le chemin des oasis pour calquer leur rythme sur celui du vent sans fin qui les mena loin, très loin, aux frontières du royaume de celle qui les fit naître.

Toujours nomade, le sang de la dragonne a conservé ses habitudes, mais son territoire est désormais bien plus étendu, riche et excitant que tout ce qu'il connaissait alors.



Présentation de
   Vos dons/ Vos défauts
 


Dons
Innés
Télépathie Lvl 2
Vision nocturne
Souffle de feu Lvl 2


Acquis (ajouts)
Athlétisme (élevé dans un environnement qui ne pardonne pas)
Éloquence/don de conteur (comme capacité artistique)
Réflexes surhumains (parce que pas vraiment humain)


Défauts
(complément à la description mentale)

[Très] Consciente d'être issue d'une créature aux pouvoirs remarquables, Ranarauna est, selon les critères humains, d'une confiance en elle écrasante, qui frise l’arrogance. Cette attitude lui est plus propre car son aspect humanoïde pousse les gens à la juger comme une femme avant de la juger comme un dragon (on se risquerait moins à reprocher la même chose à son frère) et peut leur attirer quelques revers et animosités.

De son côté, Ntouka réunit quelques particularités qui rend la tâche difficile à ceux qui voudraient tisser des liens avec le duo : son physique peu engageant, sa taille intimidante et la «fragilité» de sa soeur (tout est relatif) l'empêchent de se mêler aux gens aussi naturellement qu'elle, par prudence comme par méfiance.


 
Complément
   De la fiche
 

  Code du réglement : Validé ♫
  Comment es-tu arrivé ici ? : C'est la faute à Hefix
  Que pense tu du forum pour le moment ? : Intéressant, 'jamais participé à un rp de fantasy avant celui-ci. Ça implique beaucoup de contexte à lire. Quelques références m'ont cependant déjà fait sourire.
Temps de présence prévue pour le moment ? : Probablement hebdomadaire, autant que le permet l'inspiration et un horaire d'étudiant.
 
 


Dernière édition par Ranarauna le Sam 25 Juil - 3:08, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Messages : 439
Date d'inscription : 28/03/2015
Age : 27
Localisation : Tour des Dieux
MessageSujet: Re: Ranarauna et Emela-Ntouka   Sam 11 Juil - 13:28

Et bien ma chère, pour le moment, j'apprécie vraiment ta fiche, et j'ai hâte de la voir terminée ! ^^

Si tu as des questions, n'hésites pas à nous MP, moi, Lillith ou tout autre membre du staff Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Ranarauna et Emela-Ntouka   Mer 22 Juil - 6:54

Fiche prête pour validation. Excuses anticipées à ceux qui devront la lire au complet, je ne m'attendais pas à ce que ça devienne une telle beurrée. J'espère que vous l'apprécierez quand même Smile

Autrement, je voulais savoir si je pouvais [é]changer le don inné de «feu au corps» pour le souffle de feu de même niveau?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Conseillère Valar
Messages : 306
Date d'inscription : 28/05/2015
MessageSujet: Re: Ranarauna et Emela-Ntouka   Mer 22 Juil - 12:47

Ben oui y a pas de soucis !

Je vais lire ta fiche du coup Smile

Mais avant tout premier soucis, il n'y a pas de sans faction sur le forum et tu n'as pas de métier ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 439
Date d'inscription : 28/03/2015
Age : 27
Localisation : Tour des Dieux
MessageSujet: Re: Ranarauna et Emela-Ntouka   Mer 22 Juil - 13:39

Comme l'a dit Lyllith, tout est OK sauf le sans-faction... A moins bien sûr que tu ne veuilles que l'un de tes premier RPs soit une conversion (ou un embrigadage forcé peut-être) pour l'une des factions... A toi de voir Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Ranarauna et Emela-Ntouka   Jeu 23 Juil - 3:24

J'ignore si «voyageur» ou vagabond peut être considéré comme un métier. Si c'est impossible, je choisirai probablement conteur. Pour ce qui est de la faction, je croyais que les Drakéïds avaient moins tendance à se prendre à ce jeu-là.

(Peu de temps devant moi pour le moment, j'apporterai les modifications dans la journée de demain.)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Ranarauna et Emela-Ntouka   Sam 25 Juil - 3:10

Terminée! Validation?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Conseillère Valar
Messages : 306
Date d'inscription : 28/05/2015
MessageSujet: Re: Ranarauna et Emela-Ntouka   Sam 25 Juil - 22:44

Ça me va je valide Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Ranarauna et Emela-Ntouka   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ranarauna et Emela-Ntouka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Vie du Forum :: L'Almanach :: Personnages :: Fiches validées-